Politiques

Darmanin provoque une polémique après une phrase sur les produits “communautaires” des supermarchés


C’est une petite phrase qui ne passe pas inaperçue. Mardi 20 octobre au soir, Gérald Darmanin a estimé que certains supermarchés avaient une part de responsabilité dans le repli communautaire. “Moi ça m’a toujours choqué de rentrer dans un supermarché et de voir en arrivant un rayon de telle cuisine communautaire et de telle autre à côté. C’est mon opinion, c’est comme ça que ça commence le communautarisme“, a-t-il assuré. Pointés du doigt par le ministre de l’Intérieur, les rayons alimentaires mis à part dans certaines enseignes, comme les rayons halal ou casher.

Une prise de position qui divise au sein même de la majorité. “Moi quand je fais mes courses, je vais au rayon ‘produits bretons’. Moi dans ma circonscription, il y a une entreprise qui exporte 500.000 tonnes de poulets par an vers l’Arabie saoudite, et c’est du poulet halal“, a assuré Richard Ferrand. Pour le président de l’Assemblée nationale, “quand ça permet à des filières entières de vivre, on considère qu’on s’adapte à la demande du marché“. Mercredi 21 octobre au matin, à droite comme à gauche, on dénonce les propos du ministre. “Au moins les gens sont ensemble, les clients sont dans le même lieu“, estime Annice Genevard, vice-présidente LR de l’Assemblée nationale. “Ce qu’il y a de choquant, c’est qu’on se retrouve le jour d’un hommage national à commenter les turpitudes d’un ministre de l’Intérieur, qui sans doute aurait dû réfléchir à deux fois à ce qu’il disait“, juge de son côté Boris Vallaud, député PS des Landes.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page