Politiques

salaires en hausse chez les soignants

Au service des ressources humaines de l’hôpital de Nemours (Seine-et-Marne), les candidatures affluent. Une abondance due à la prime Ségur : 90 euros net de plus par mois, dès septembre. De quoi concurrencer le secteur privé. Un des points faibles de la fonction publique était justement les grilles salariales […] la revalorisation des salaires est un argument et un point positif pour nous“, explique Stéphanie Agache, cadre du pôle médecine, dans l’édition du 20 Heures du lundi 19 octobre. À l’hôpital, le salaire de départ est de 1 600 euros brut. À 22 ans, Pauline Jacq a toujours voulu être infirmière, mais la revalorisation a été un argument de taille pour ses camarades de promotion.

C’est une aubaine pour l’hôpital, qui peut à nouveau remplir les postes vacants. Au-délà de la hausse des candidatures, même de nature spontanée, quand on recherche sur des postes spécifiques pour des professionnels, on a moins de difficultés qu’il y a quelques mois“, explique Benoît Fraslin, directeur du CHU de Seine-et-Marne.

Le JT

Les autres sujets du JT


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page