Auto-Moto

le plan d’Anne Hidalgo pour les parkings (et enlever des places)

70 000 places vont disparaître en six ans. Dans une interview donnée au Parisien, David Belliard, l’adjoint EELV en charge de la transformation de l’espace public, des transports, des mobilités, du code de la rue et de la voirie, a confirmé que la Ville de Paris entendait supprimer « quasiment la moitié » des places de stationnement en surface d’ici la fin de la mandature en 2026.

Cette mesure faisait partie des promesses de campagne de la maire, Anne Hidalgo, au printemps dernier. L’espace libéré sera consacré à des équipements encore à définir. Une consultation en ligne est lancée.

Les places restantes feront l’objet d’une nouvelle organisation. Les espaces seront « réservé(s) en partie pour les professionnels qui ont besoin de leur voiture pour se déplacer ».

La ville de Paris compte sur les parkings souterrains pour résorber la pénurie. Des négociations vont être ouvertes avec les opérateurs comme Indigo, SAEMES ou Q-Park, pour offrir des espaces « à des tarifs convenables en optimisant le gisement des places en sous-sol, cinq fois plus nombreuses que celles en surface » selon les mots de l’adjoint écologiste. « Notre politique devrait contribuer à augmenter le taux d’occupation de leurs parkings », assure David Belliard.

« Seuls trois Parisiens sur dix possèdent encore une voiture et l’utilisent principalement le week-end » affirme-t-il pour justifier sa politique.

Photo : Géoportail / IGN

A lire sur auto-moto.com : 

Paris : 30 km/h presque partout

La rue de Rivoli est définitivement interdite aux voitures

Paris : le masque n’est finalement pas obligatoire en voiture




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page