Auto-Moto

Et si la Peugeot 508 PSE rejoignait les rangs de la gendarmerie ?

Il y a quelques semaines, nous vous annoncions dans nos colonnes le choix de la gendarmerie nationale en ce qui concerne ses véhicules rapides d’intervention. Et pour cause, après de longues années de bons et loyaux services, il est temps pour la Renault Mégane RS de prendre sa retraite et de laisser sa place à des modèles plus récents. Après un vaste appel d’offres, c’est donc vers la Seat Leon Cupra que s’est tournée la gendarmerie nationale, au grand dam de nombreux de nos concitoyens, qui ne comprenaient pas vraiment le choix de ces autos espagnoles. Mais cette annonce n’a pas surpris que les passionnés, puisque le directeur général de la gendarmerie nationale a lui aussi été interpellé par ce choix. Le général Christian Rodriguez ne cache en effet pas sa déception, déclarant que « j’ai eu la même réaction que vous quand j’ai découvert qu’on avait des Seat Cupra […] Avec les marchés on ne fait pas ce qu’on veut ». 

Le directeur s’adressait alors au député Modem de Mayenne Yannick Favennec Becot, qui témoignait lui-aussi de sa déception « sur le choix d’un véhicule catalan », rappelant que de nombreux modèles français ont pourtant été choisis pour le rôle de véhicule rapide d’intervention par le passé, à l’image de la Citroën SM ou encore de l’actuelle Renault Mégane RS. Celui-ci affirme en effet que « le choix aurait pu se porter sur la nouvelle Alpine A110 ou encore la Peugeot 308 RC (il s’agit de la Peugeot 308 GTi transformée par By Factory, NDLR)». De son côté, Renault avait bel et bien tenté sa chance avec sa Mégane RS, malheureusement pénalisée par son malus, tandis que l’Alpine A110 n’a pas été choisie en raison de son manque d’habitabilité, ne permettant pas de loger tout le matériel nécessaire aux interventions routières. Dommage, car nous aurions presque été tentés de nous reconvertir si cette dernière avait été choisie.

Et Peugeot ? 

Mais que les plus patriotes d’entre nous se rassurent, car il existe encore une lueur d’espoir, du côté de Peugeot cette fois-ci. En effet, seulement 17 Seat Leon Cupra seront commandées pour commencer, alors qu’une cinquantaine de Mégane RS doivent être remplacées. En effet, une seconde salve de commandes devrait être mise en place, mais cette fois-ci la gendarmerie nationale se pencherait plutôt du côté des modèles électrifiés, plus vertueux. Ca tombe bien, car Peugeot vient tout juste de lever le voile sur sa nouvelle 508 Peugeot Sport Engineered, embarquant une motorisation hybride rechargeable de 360 chevaux. Sa consommation réduite annoncée à seulement 2,03 litres aux 100 kilomètres, ainsi que son autonomie de 42 km en mode 100 % électrique devraient sans aucun doute jouer en sa faveur au moment de la sélection finale. De quoi redonner un peu d’espoir aux amateurs de sportives françaises, bien que son prix de départ tournant autour des 60 000 € pourrait refroidir les responsables en charge du choix.

A lire également sur Auto-Moto.com :

La Gendarmerie Nationale choisit la Seat Leon Cupra

Voitures de Gendarmerie : bientôt une française de 300 ch ?

Les voitures de police les plus kitsch [DIAPORAMA] (youngtimer, gendarmerie)


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page