Economie

En crise, l’enseigne Gap décide de quitter totalement l’Europe

Un magasin de la chaîne américaine d’habillement Gap fermé pendant le confinement, sur Oxford Street, à Londres, le 29 mai.

Huit mois après avoir définitivement fermé son magasin de l’avenue des Champs-Elysées à Paris, Gap tire le rideau de l’ensemble de ses pas-de-porte européens. L’enseigne américaine d’habillement a annoncé la fermeture de toutes ses boutiques en Europe, mardi 20 octobre, d’après nos informations. Près de 120 points de vente sont concernés.

Les salariés de l’enseigne sur le Vieux Continent s’attendaient à un scénario noir depuis l’adoption de mesures drastiques de réduction de coûts, au sein de toutes les filiales du spécialiste du sportswear, en début d’année. Mais la nouvelle les a « mis à terre », rapporte un salarié de Gap France.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Fermeture de magasins, ventes en baisse… Le jean de Gap a le blues

La direction du groupe américain n’a guère mis les formes pour annoncer ces fermetures, en France, en Italie et au Royaume-Uni. Par courriel, tous les salariés français, italiens et britanniques avaient été conviés à se connecter à 15 h 30 à une plate-forme électronique pour écouter une conférence téléphonique dont l’ordre du jour était « un point sur les activités de Gap en Europe ».

En France, « au mépris des règles d’information du personnel » dans le cadre d’un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE), rapporte un salarié, ils ont été près de 500 à apprendre ainsi au bout du fil qu’ils perdraient leur emploi en 2021. Les trois réseaux de l’enseigne seront fermés d’ici à juillet 2021, ont alors annoncé – en anglais, avec l’assistance d’une traduction simultanée – Marc Breitbard, président de la marque Gap, depuis septembre, et Debbie Edwards, vice-présidente, chargée de la direction générale en Europe.

Terrassée par le coronavirus

En France où elle s’est implantée voilà près de trente ans, l’enseigne Gap exploite vingt et un magasins. Elle avait déjà mené une sévère restructuration de son réseau, en fermant huit points de vente en 2019, puis trois autres début 2020, à Paris. En Italie, le réseau compte treize boutiques. Et outre-Manche, Gap aligne encore près de 80 pas-de-porte. Au passage, le groupe fait une croix sur environ 3 % de son activité. En 2019, il avait réalisé 539 millions de dollars (436 millions d’euros) de chiffre d’affaires de ce côté-ci de l’Atlantique, sur un total de 13,3 milliards de dollars (soit 11,2 milliards d’euros).

Les détails de ce retrait devraient être abordés lors d’une réunion d’informations financières destinée à « réactualiser les éléments du plan de stratégie et de création de valeur » de la firme américaine, jeudi 22 octobre. Sollicitée par Le Monde, mardi 20 octobre, la direction de l’enseigne en France n’a pas retourné ses appels pour commenter ces informations.

Il vous reste 46.36% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page