Femme

Collant à logo, nouvelle lubie des modeuses ?

Souvenons-nous, en mars dernier, Chanel (sous la houlette de Virginie Viard, directrice artistique de la maison) présentait une dernière fois sa collection sous la nef du Palais Royal. Répondait à l’appel, une poignée de journalistes, de stylistes, et de it girls qui investissaient sagement les bancs et les arrière-bancs du lieu historique, pour découvrir de quoi la mode de l’automne-hiver 2020 serait faite.

Le retour de la logomania

Sous inflexion luxe, c’est une paire de collant brodée de l’iconique double C qui fit sensation. Un modèle délicat, devenu depuis l’accessoire de toutes les convoitises. Et pour cause, étant l’alternative idéale aux collants à pois, cette paire logotypée conjugue désormais les silhouettes des modeuses en vogue, qui vantent ses mérites sur la toile. Parmi elles, les influenceuses françaises Camille Charriere et Chloé Harrouche, suivies par une armada de leurs consœurs du style : Pernille Teisbaek, Erika Boldrin, Darja Barannik, ou encore Yoyo Cao a.k.a. Yoyokulala.

Et il aura fallu peu de temps pour que la tendance éclose de nouveau. Peu étonnant, quand on sait que Heuritech (la société de détection et d’analyse de tendances), révèle que la maison de couture aura été la plus mentionnée sur Instagram au cours de cette Fashion Week 2021. Une occasion d’ailleurs toute trouvée pour ces afficionados de mode, d’enfiler (sans filer) leur paire de collant estampillée du logo, et de faire flasher les appareils des photographes de street style.

Les collants logotypés reviennent à la mode

Si tout le monde ne peut pas s’offrir, ou se faire offrir, cette délicate paire de collant proposée à 360 euros, il y a fort à parier que la tendance logomania trouvera écho auprès des grandes enseignes de prêt-à-porter.

En marge, dans le registre des collants fantaisies, diverses marques revisitent elles-aussi le collant à logo : Calzedonia, Asos Design, Wolford, Etam, Pretty Little Thing, Romwe, ou encore le label germanique Falke. Une tendance qui n’est donc pas prête de s’essouffler.

À lire également :




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page