Politiques

l’assassin avait-il des complices ?


L’assassin avait-il des complices ? C’est à cette question que tentent de répondre les enquêteurs antiterroristes. “Pour l’instant ils s’intéressent essentiellement à l’ami d’Abdoullakh Anzorov, qui l’a amené en voiture le matin même d’Evreux à Conflans-Sainte-Honorine. En garde à vue, il y a aussi ce père de famille qui s’était plaint de l’attitude du professeur d’Histoire. Il avait lancé une vidéo sur les réseaux sociaux, dans laquelle il avait laissé son numéro de téléphone“, explique le journaliste Eric Pelletier, en duplex de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine).

Ce numéro a été contacté par Abdoullakh Anzorov d’après les enquêteurs. “En revanche, on ignore si le père a répondu et s’il y a eu un échange entre les deux hommes. A ce stade, aucun lien technique n’a été établi avec Abdelhakim Sefrioui, une figure controversée de l’islam radical. Les enquêteurs disposent maintenant de quatre jours pour savoir si l’assassin est un tueur solitaire ou s’il disposait de l’appui d’un réseau terroriste“, conclut le journaliste.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page