People

Professeur décapité : Julien Arnaud, originaire de Conflans, exprime son “dégoût”


Pour rappel, le professeur d’histoire géographie Samuel Paty a été décapité le 16 octobre en fin de journée. Selon l’AFP, les policiers de la brigade anticriminalité de Conflans-Sainte-Honorine avaient été appelés vers 17 heures pour un homme suspect qui rôdait près du collège du Bois d’Aulne (où enseignait ce professeur). En arrivant sur place, ils ont découvert l’homme décapité. Deux cents mètres plus loin, sur la commune d’Eragny, ils tombent sur un homme en possession d’une arme blanche qui les menace. Ils font feu, l’homme décède des suites de ses blessures. Les enquêteurs cherchent à savoir s’il a, lui-même, posté un message sur Twitter montrant une photo de la tête de la victime avec un message adressé à Emmanuel Macron, “le dirigeant des infidèles“, et qui dit vouloir venger celui “qui a osé rabaisser Muhammad“.

Le 17 octobre 2020, cinq nouvelles personnes ont été interpellées portant à neuf le nombre total de personnes en garde à vue, rapporte l’Afp. Parmi les cinq nouvelles personnes, figurent deux parents d’élèves – un homme et son épouse – du collège où travaillait la victime. Ces personnes avaient eu un différend avec l’enseignant sur les caricatures de Mahomet que l’enseignant avait montrées en classe. Trois autres personnes font partie de l’entourage non familial de l’assaillant et quatre autres personnes, dont un mineur, issues de l’entourage familial du suspect, avaient été arrêtées auparavant à Evreux (Eure). L’identité de l’assaillant, sur lequel avait été trouvée une pièce d’identité, a par ailleurs été confirmée par les enquêteurs, selon la source judiciaire. Il s’agit d’un jeune Russe tchétchène de 18 ans né à Moscou.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page