Politiques

des questions sur les conditions de sa libération se posent


C’est un immense soulagement pour Sophie Pétronin et sa famille, vendredi 9 octobre. La veille, l’ancienne otage détenue au Mali par un groupe islamiste a enfin retrouvé la liberté après quatre ans de captivité. Pour obtenir sa liberté et celle de 3 autres otages, les autorités maliennes auraient libéré 200 prisonniers liés à la mouvante djihadiste au Sahel. 

Toutefois, “la majorité d’entre eux ne sont pas djihadistes, ce ne sont pas des combattants“, observe Wassim Nasr, journaliste à France 24 et spécialiste des mouvements djihadistes. Par ailleurs, l’un des otages, l’opposant Soumaïla Cissé se trouvait au coeur des tractations, surtout pour des raisons politiques. Sa libération permet donc à la Junte qui a pris le pouvoir cet été d’asseoir sa légitimité. 

Le JT

Les autres sujets du JT


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page