Sports

OM, un transfert raté qui fait des vagues                  

Tout proche de rejoindre l’Olympique de Marseille le dernier jour du mercato estival, Joakim Maehle ne digère pas l’attitude de Genk, dont la gourmandise a fait capoter l’opération.

Bouna Sarr parti au Bayern Munich, les dirigeants de l’Olympique de Marseille se sont activés jusqu’au dernier moment, lundi soir, pour attirer un renfort à même d’épauler Hiroki Sakai dans le couloir droit de la défense marseillaise. De nombreuses pistes ont été explorées, notamment en Ligue 1 (Foket, Lala, Centonze…), mais la priorité des Phocéens avait pour nom Joakim Maehle, pour lequel les Ciel et Blanc étaient prêts à investir tout ou partie des 10 millions d’euros récoltés grâce à la vente de l’ancien Messin.

Les vice-champions de France se sont rapidement entendus avec l’international danois et un accord semblait également en bonne voie avec les dirigeants de Genk. Mais c’était sans compter sur la gourmandise de ces derniers, le club flamand réclamant finalement pas moins de 15 millions d’euros pour laisser partir leur joueur. Une somme rédhibitoire pour l’OM, qui a finalement dû renoncer à recruter Joakim Maehle. De quoi provoquer la colère de l’intéresser. Et après avoir partagé son désarroi sur les réseaux sociaux, le joueur a vidé son sac dans une interview dans une interview au journal B.T.

Je suis incroyablement déçu

« Oui je suis déçu, assurément. Je suis incroyablement déçu de la manière dont ils ont géré ça, a-t-il lancé. Il y a eu un intérêt pour moi à plusieurs reprises, où ils avaient dit non dès le début. Que ce soit pour Southampton, Valence ou l’Atalanta. J’ai respecté cela. Et ils ne m’ont pas entendu, je ne me suis jamais plaint. Mais qu’ils gèrent ensuite cette situation avec l’OM comme ils l’ont fait, là je suis vraiment déçu. »

« J’ai signé les papiers lundi soir, puis j’ai reçu un appel de mon directeur sportif dix minutes avant la fermeture du mercato, disant qu’il n’y avait pas d’accord final parce qu’ils avaient demandé un peu plus d’argent », a-t-il poursuivi, ajoutant : « Je me suis assis sans voix. J’ai jeté mon téléphone loin de moi. Je n’avais rien à dire. Je me suis juste senti piétiné. C’était dur de dormir. J’avais dit à ma famille que ça allait probablement marcher et qu’il ne manquait que des détails. »

« Quand j’ai signé avec ma famille et mes agents il y a deux étés, ils nous ont promis que si quelque chose d’extraordinaire se produisait avant l’été 2021, nous en parlerions. Qu’ils m’aient ensuite menti à moi et à ma famille, en face, je suis incroyablement déçu », a-t-il enchaîné, rassurant néanmoins son entraîneur sur son état d’esprit : « J’ai écrit un message à Jess le lendemain pour qu’il ne doute pas de ma motivation à jouer. Quand j’ai signé à Genk, j’ai donné ma parole que je ferais n’importe quoi pour le club parce que je l’aime et j’aime les fans. Je veux tout faire pour mes coéquipiers et les entraîneurs. Ils ne doivent pas douter de ma motivation. Mais bien sûr, il y a des gens dans le club avec qui je n’aurai plus la même relation…»  


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page