Politiques

le combat de son fils


Jeudi 8 octobre sur le tarmac de l’aéroport de Bamako (Mali), Sébastien Chadaud-Pétronin a retrouvé sa maman. Après quatre années de captivité, l’ancienne otage française a retrouvé les siens. “C’est un petit garçon qui retrouvait sa maman. C’est une maman qui consolait son petit garçon“, témoigne Sébastien Chadaud-Pétronin, jeudi 8 octobre. Malgré l’éloignement géographique, cet attachement ne s’est jamais distendu.

Sophie Pétronin s’est installée au Mali en 2001. Laborantine de formation, elle y ouvre un dispensaire pour les enfants. Le 24 décembre 2016, des islamistes affilés à Al-Quaida la kidnappent. Très vite, son fils remonte par lui même la piste. Il se rend au Mali et frappe à toutes les portes, sans succès. Il n’abandonne pas et élabore des plans audacieux. “Il prenait trop de risques, il était prêt à mobiliser une rançon pour libérer sa mère. Il rencontre les chefs de tribus, il va en Mauritanie, il est prêt à aller dans le nord du Mali, pour rencontrer les ravisseurs, quitte à être kidnappé, mais pourvu qu’on libère sa mère“, explique Serge Daniel, journaliste à RFI Mali


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page