Sports

Arsenal essaye de régler le problème Özil

Désirant mettre fin à sa relation contractuelle avec Mesut Özil, la direction des Gunners aurait formulé une nouvelle offre aux représentants du joueur.

C’est l’un des grands chantiers menés par les responsables d’Arsenal depuis le début de l’été. Résilié à l’amiable le contrat du champion du monde 2014. N’entrant plus dans les plans de Mikel Arteta, qui vient de l’exclure de la liste européenne, Mesut Özil risque de se diriger vers une saison blanche. L’ancien meneur de jeu du Real Madrid et de Schalke 04 n’a pris part à aucune minute de jeu depuis la reprise de la compétition en Angleterre.

« J’ai signé pour quatre ans »

Une situation très délicate qui ne semble pas effrayer le milieu de terrain de 31 ans. Dans une interview accordée à The Athletic en aout dernier, l’Allemand n’a laissé aucun doute au sujet de ses intentions. « Je déciderai quand je partirai, pas les autres. Je n’ai pas signé pour deux ou trois ans, j’ai signé pour quatre ans et cela devrait être respecté par tous, a expliqué Mesut Özil. Lorsqu’un joueur veut partir et que le club dit non, le joueur doit l’accepter à moins qu’ils ne trouvent une solution ensemble. Ainsi, lorsqu’un club veut qu’un joueur parte et que le joueur dit non, le club doit l’accepter à moins qu’une solution ne puisse être trouvée. Je ne veux pas partir, alors c’est tout. »

Arsenal ne perd pas espoir

Sous contrat jusqu’en juin 2021, l’ancien international allemand ne compte laisser aucun salaire aux Gunners. Selon les informations du Daily Mail, la direction d’Arsenal aurait formulé une nouvelle offre aux représentants de Mesut Özil pour acter le départ de ce dernier. Les pensionnaires de l’Emirates Stadium insistent pour boucler ce dossier, depuis plusieurs mois, car le milieu de terrain expérimenté perçoit le plus gros salaire de l’histoire du club, 385 000 euros par semaine.

Lire aussi:
Dembele, le terrible constat
Dembélé devient un problème pour le Barça
Séisme en vue au Barça ?

 


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page