Femme

la modeuse italienne avant-gardiste à suivre absolument

Gilda Ambrosio est à l’Italie ce que Carrie Bradshaw est aux États-Unis. Icône de mode et pionnière des tendances, cette party girl napolitaine basée à Milan, règne désormais sur l’aire de jeu du street style.

Gilda Ambrosio : la modeuse aux multiples casquettes  

Devenue en un battement de cils la nouvelle référence mode italienne, depuis la consécration de son label The Atticopiloté avec sa partenaire du style Giorgia Tordini-, Gilda Ambrosio est de ces stylistes qui tirent son épingle du jeu, et qui excelle en l’art et la manière de maîtriser les réseaux sociaux.

Photographiée en marge des défilés, la styliste ne rate jamais une occasion de dévoiler des clichés de ses tenues ultra-sombres comme hautes en couleurs, mais aussi d’immortaliser les dessous des campagnes The Attico sur son compte Instagram. Des clichés naturels, sans chichi, qui prônent la dolce vita et la philosophie de vie de l’italienne. Peu étonnant que les réseaux sociaux aient ainsi contribué à la propulser aux premiers rangs des Fashion Weeks et des soirées mondaines.

Un style unique, aux accents rétros et modernes 

Voguant entre Milan, Naples, Paris, et Ibiza –sa destination phare depuis toujours-, Gilda Ambrosio a très vite su imposer son sens du style aiguisé, qui se révèle être une douce contraction d’une poignée de looks bohèmes, glamours, et bourgeois, toujours ponctués par une touche de rock. Une prouesse saluée par toute la modosphère, qui lui réserve désormais une place dans le cercle très fermé des stylistes en vue.

Aussi imprévisible, qu’un caméléon, Gilda n’en finit pas de témoigner de sa versatilité stylistique, en changeant de tenue à chacune de ses sorties. Elle expérimente, jongle avec les tendances et lance les prochaines, en donnant naissance à de nouveaux gimmicks qui ne tardent jamais bien à être adoptés par les passionnés de street style.

Avec des looks millimétrés, supplantant même ceux de Chiara Ferragni, la milanaise d’adoption a fait d’une paire de sandales lacées, sa marque signature, reconnaissable entre mille. Le maître-mot de sa garde-robe ? De la couleur dans tous ses états, mais aussi du noir intense décliné sous toutes les coutures : un trench en cuir façon croco, un pantalon à pinces taille haute, un poncho ceinturé, des bottes en latex, un hoodie logotypé, une gavroche en vinyle noir … Le dressing de la milanaise n’en finit pas de se réinventer.

The Attico : la marque de mode qui définit son style 

Dans un dressing où les peignoirs rétros, les robes en soie et les blazers à plumes sont légions, les créations The Attico – « penthouse » en italien-, s’assimilent à des pépites comme dénichées en friperie. Parfaite symbiose des chinoiseries des années 20 et des silhouettes des années 40, les vêtements et les accessoires estampillés du label milanais, témoignent d’une véritable envie des fondatrices de se démarquer.

Leur credo ? Détourner la mode pour redéfinir la notion du dresscode des grandes occasions et lancer une nouvelle catégorie de tenues de soirées. Un vestiaire mondain, revu et corrigé sous un angle novateur comme les it girls en vogue l’attendaient.  Avec une soif de mode jamais assouvie, Gilda Ambrosio est plus que jamais, en route vers son apogée.

À lire également :




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page