Politiques

Fonds de solidarité, publicité pour les véhicules polluants, rachat de Suez… Le “8h30 franceinfo” de Bruno Le Maire

Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, était l'invité du "8h30 franceinfo", mardi 6 octobre 2020.
Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, était l’invité du “8h30 franceinfo”, mardi 6 octobre 2020. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, était l’invité du “8h30 franceinfo”, mardi 6 octobre 2020. Fonds de solidarité, publicité pour les véhicules polluants, rachat de Suez… Il répond aux questions de Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia.

“Inclure” les professions de l’évènementiel dans le fonds de solidarité

Le ministre de l’Économie veut “inclure” les professions de l’événementiel dans le fonds de solidarité qui permet de toucher jusqu’à 10 000 euros en cas de cessation d’activité. Bruno Le Maire évoque les fleuristes, les photographes ou encore les graphistes qui, comme dans d’autres secteurs, “prennent la crise de plein fouet”.

Le ministre de l’Économie annonce aussi que les critères d’accès à ce fonds de solidarité seront revus. Pour le moment, seules les entreprises de 20 salariés maximum sont concernées, si elles ont perdu plus de 80% de leur chiffre d’affaires.

“Totalement opposé” à une interdiction de la publicité pour les véhicules les plus polluants

Bruno Le Maire se dit “totalement opposé” à une interdiction pure et simple de la publicité pour les véhicules les plus polluants, comme les SUV. Le ministre de l’Économie souhaite, en revanche, qu’il y ait “des informations plus claires” sur les niveaux de pollution de ces voitures. “Vous avez le choix entre interdire ou informer, estime-t-il. Je suis convaincu que si on informe les Français sur les dommages causés à l’environnement par certains véhicules très polluants, ils changeront leurs habitudes de consommation.”

Veolia-Suez : “Les mariages de force, ça ne marche pas”

“Les mariages de force, je n’y crois pas”, affirme Bruno Le Maire, à propos du dossier du rachat par Veolia de son concurrent Suez. Ce rachat “ne fonctionnera pas” sans “un accord amiable” entre les deux groupes, estime le ministre de l’Économie, qui “souhaite que les discussions reprennent tout de suite”. 

“La position de l’État a été constante. Il faut un accord amiable entre Suez et Veolia. (…) Je pense que nous étions à quelques centimètres d’un accord”, explique Bruno Le Maire.

Retrouvez l’intégralité du “8h30 franceinfo” du mardi 6 octobre 2020 :


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page