Auto-Moto

Essai nouveau Peugeot 3008 (2020) : belle calandre – VIDEO


Essai nouveau Peugeot 3008 (2020) – Après avoir été longtemps le SUV le plus vendu du marché et obtenu le titre envié de Voiture de l’Année en 2017, le 3008 se maintient encore à la troisième place des ventes derrière les récents et plus urbains Peugeot 2008 et Renault Captur. Installé à la 7èmeplace nationale, tous modèles confondus, il fait également un carton en Europe et a été diffusé à plus de 800 000 exemplaires depuis son lancement en 2016. Un succès qu’il doit avant tout à son design anguleux, pur produit du nouveau style Peugeot insufflé par Gilles Vidal, tout récemment passé à la concurrence…

VIDEO – Regardez ici notre essai vidéo du nouveau Peugeot 3008

La principale évolution stylistique de ce 3008 restylé touche à sa face avant, entièrement redessinée. Plus anguleuse et plus acérée, elle lui confère plus de dynamisme et l’élargit visuellement. Elle intègre notamment une nouvelle calandre ainsi que des projecteurs full LED redessinés, soulignés par des feux diurnes verticaux en forme de « crocs ». Le nez de capot arbore désormais le monogramme 3008 tandis que des écopes latérales et un sabot peint renforce sa sportivité. Force est de reconnaître que cette nouvelle face avant lui confère un réel dynamisme et une seconde jeunesse. La poupe reçoit quant à elle de nouveaux feux full LED chacun dotés de trois « griffes » en relief, recouverts d’une vitre transparente fumée prolongeant ainsi le bandeau de coffre. Sans oublier l’adoption de clignotants à défilement. Enfin, une nouvelle option « Black Pack » est disponible sur les finitions hautes GT qui se caractérise par différents éléments de design assombris (calandre, logo Lion, monogrammes, sabot avant, enjoliveurs d’ailes, jantes, etc.).

Dans l’habitacle, outre de nouvelles garnitures (planche de bord, contre-portes et sellerie), l’écran multimédia tactile passe de 8 à 10 pouces (sauf sur la finition de base Active…) et le combiné numérique, toujours de 12,3 pouces, bénéficie d’une définition et d’un contraste améliorés, sans toutefois adopter d’affichage 3D. Côté équipements de sécurité, ce 3008 phase 2 reçoit un système de vision de nuit, unique sur son segment, qui permet de détecter des piétons ou des animaux jusqu’à 200-250 mètres, couplé avec le freinage d’urgence, entre 5 et 140 km/h. Le régulateur de vitesse adaptatif dispose désormais d’une fonction Stop & Go (sur boîte automatique) tandis que la reconnaissance des panneaux est étendue au stop, sens interdit et interdiction de dépassement.

Un comportement irréprochable…

Au volant de notre version essence 1.2 litre PureTech 130 EAT8, finition GT, nous avons une nouvelle fois pu apprécier les remarquables qualités dynamiques de cette Peugeot pure souche, mariant précision de la direction, rigueur des trains roulant et efficacité de l’amortissement. Un comportement irréprochable qui s’accompagne d’un freinage toujours ultra efficace. Tout juste faut-il se (re)familiariser avec le mini volant d’auto-tamponneuse qui, avec le combiné compteurs en position haute, caractérise le fameux i-Cockpit, cher à Peugeot. Si la lisibilité des dits compteurs n’est pas ici prise en défaut, contrairement à d’autres modèles de la gamme, certains propriétaires de 3008, de petite taille notamment, lui reprochent une visibilité perfectible (montants de pare-brise et rétroviseurs trop imposants et lunette arrière limitant la rétrovision). Nous serons un peu moins dithyrambique sur le confort en raison d’un amortissement dont la fermeté privilégie l’efficacité au confort ; non pas qu’il soit inconfortable mais il a tendance à balloter les occupants dès que le revêtement n’est pas parfaitement lisse. Un phénomène amplifié par les jantes de 18’’ de notre finition GT.
En parfaite harmonie avec la douce et très efficiente boîte automatique EAT8, le petit 3-cylindres – qui satisfait désormais aux normes Euro6 – offre à ce 3008 des performances suffisantes dans les conditions de circulation actuelles… Au prix d’une consommation qui peut frôler – voire dépasser – les 10 litres aux 100 km si le pied se fait un peu lourd. Un agrément décuplé par des palettes de commandes de boîte au volant, qui gratifie le conducteur d’un joli double-débrayage au rétrogradage, et un mode Sport, désormais de série sur la boîte auto (en plus des modes Normal et Eco), qui renforce la réactivité du moteur et de la boîte, tout en réduisant l’assistance de direction.
Côté habitacle, outre les nouvelles harmonies et habillages qui améliorent encore la qualité perçue, l’habitabilité demeure suffisante pour une « famille type » avec un espace arrière assez conséquent et un coffre dont le volume oscille de 520 à près de 1 500 litres, dossiers 40/60 rabattus. 

Verdict et avis

Sobrement, mais joliment restylé, et doté d’un équipement légèrement renforcé, ce 3008 phase 2 conserve de sérieux arguments pour conserver son rang. En commençant par une ligne qui plait et des qualités dynamiques de haut niveau.

Essai nouveau Peugeot 3008 PT 130 EAT8 (2020) : fiche technique

Moteur: 3-cylindres, 12 soupapes, turbo, injection directe essence, distribution variable, 1 199 cm3, FAP, stop & start
Transmission: traction, automatique 8 vitesses
Puissance(ch à tr/min) : 130 ch à 5 000 tr/min
Couple(Nm à tr/min) : 230 Nm à 1 750 tr/min
Poids(kg) : 1 320
Pneus de série : 225/55 R 18 (GT)
Long.xlarg.xhaut. (m) : 4,45×1,84×1,62
Coffre à 5/à 2 (l) : 520/1 482
Conso moyennemixte/durant l’essai (l/100 km) : 6,6/9
Réservoir : 53
0 à 100 km/h : 9’’7
Vitesse maxi : 197 km/h
CO2(g)/bonus-malus : 149/280 €
Prix : 38 700 € (GT)
A partir de 31 050 € (Active boîte mécanique)

Essai nouveau Peugeot 3008 (2020) : principaux équipements de série (GT)

  •  6 airbags
  • Aide au maintien dans la voie
  • Lecture des panneaux
  • Alerte d’angles morts
  • Freinage d’urgence
  • Phares et essuie-glaces automatiques
  • Régulateur de vitesse (et limiteur) adaptatif avec fonction Stop &GoPhares full LED
  • Affichage tête haute
  • Clim’auto
  • Clef mains libres
  • Radars de stationnement avant et arrière
  • Ecran multimédia tactile 10’’
  • Navigation Tom-Tom connectée avec reconnaissance vocale
  • Jantes alu 18’’

Essai nouveau Peugeot 3008 (2020) : principales options (GT)

  • Vision de nuit : 1 400 €
  • Aide au stationnement avec caméras avant, arrière et 360° : 600 €
  • Roue galette : 110 €

Essai nouveau Peugeot 3008 (2020) : parmi les concurrentes

  • Citroën C5 Aircross PT 130 EAT8, 130 ch, à partir de  30 650 €
  • Renault Kadjar 1.3 TCe 140, 140 ch, à partir de 32 200 €
  • Seat Ateca 1.5 TSi 150 DSG : 150 ch, à partir de 30 200 €
  • Volkswagen Tiguan 1.5 TSi 150 DSG7 : 150 ch, à partir de 38 050 €

A lire/à voir aussi sur auto-moto.com :

Nouvelle gamme Peugeot 3008

Le Peugeot 3008 face au futur Renault Arkana

Le futur Peugeot 3008 PSE 360 ch

Peugeot 3008 d’occasion, à partir de 16 500 €


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page