Crypto

BNP Paribas prépare ses services de crypto custody avec Curv

La banque française finalise un projet pilote avec la startup crypto Curv. BNP Paribas Securities Services expérimente ainsi le transfert de security tokens. C’est une étape vers la fourniture de services de garde pour les actifs numériques.

BNP Paribas continue de se préparer à la transformation des marchés financiers et au développement des actifs numériques. En septembre, sa filiale se lançait dans la conception d’applications blockchain d’échange et de règlement en temps réel via des smart contracts.

Parallèlement, la banque mène des expérimentations dans le domaine des crypto-actifs. En partenariat avec la startup israélienne Curv, BNP Paribas Securities Services vient de finaliser un PoC (Proof-of-Concept).

Transfert sécurisé d’un security token ERC-1400

Les deux entreprises mènent ainsi des tests afin de garantir la sécurité des transferts de security tokens entre acteurs du marché (sur la base du standard ERC-1400). Pour réaliser ce transfert, BNP Paribas s’appuie donc sur la solution de calcul multipartite de Curv.

Cette plateforme technique permet d’offrir une protection pour les clés privées associées aux tokens. Pour la grande banque française, il ne s’agit cependant que d’une étape. Elle se prépare en effet techniquement à fournir de nouveaux services financiers à ses clients.

« Cette démonstration de faisabilité avec Curv représente une étape importante dans notre stratégie visant à fournir une solution de garde intégrée qui combine à la fois les actifs numériques traditionnels et réglementés » souligne un de ces cadres, Bruno Campenon.

Il ne manque plus à présent qu’un cadre juridique pour BNP. « Nous sommes maintenant bien placés pour offrir un nouveau service (…) une fois la réglementation sur les actifs numériques en place » précise en effet le dirigeant.

Des services de custody pour les actifs numériques

Pour Curv, ce partenariat avec une banque internationale constitue un nouveau jalon. Quelques mois plus tôt, la startup levait 23 millions de dollars (série A). Sa technologie MPC (multi-party computation) fournit la sécurisation des actifs numériques.

Mais elle permet aussi le transfert, le stockage et la gestion de ces actifs sur n’importe quelle blockchain ou registre distribué. Curv espère profiter de l’intérêt des géants de la finance pour convaincre de nouveaux clients.

« Les acteurs financiers mondiaux comme BNP Paribas ont la possibilité de jouer un rôle essentiel dans l’économie numérique. Pour ce faire, ils ont besoin d’une infrastructure sécurisée et évolutive pour offrir des produits de conservation compétitifs à leur clientèle » souligne son PDG, Itay Malinger.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page