Sports

Ferro s’invite également à la fête

Après Hugo Gaston et Caroline Garcia, Fiona Ferro s’est à son tour qualifiée pour la deuxième semaine en éliminant la Roumaine Patricia Maria Tig (7-6 [7], 4-6, 6-0). Elle affrontera l’Américaine Sofia Kenin en huitièmes de finale.

Fiona Ferro est maintenant comme chez elle sur le court Philippe-Chatrier. Deux jours après y avoir battu Elena Rybakina, la Française a pris le meilleur sur Patricia Maria Tig, ce samedi, sur le central de Roland-Garros. La Niçoise de 23 ans a eu le dernier mot dans un combat long très intense, mais qui a fini par tourner à son avantage dans le troisième set (7-6 [7], 4-6, 6-0).

Lire aussi: ROLAND-GARROS EN DIRECT

Ferro a dû batailler, donc, car elle avait en face d’elle une joueuse qui ramène beaucoup de balles, et qui a forcé la Française à attaquer, sans relâche, derrière son coup droit notamment. Sa persévérance a fini par être récompensée. Après un premier set à rallonge (1h22 !), Tig a flanché dans la troisième manche, laissant la protégée d’Emmanuel Planque remporter ce 3e tour.

« Je suis très contente, a-t-elle confié au micro du court. C’était vraiment un match difficile. Ce n’était pas le même type de joueuses qu’au tour précédent, je devais vraiment travailler pour chaque point. Je suis très contente de m’en êtres sortie. »

18 victoires de suite pour Ferro !

Cette victoire est celle d’une joueuse en confiance. Une joueuse qui, après avoir beaucoup travaillé lors du confinement, est sur une série de 18 victoires consécutives. Les 10 premières, obtenues sur le Challenge Elite FFT face à ses compatriotes (Cornet, Mladenovic…), étaient loin d’être anecdotiques. Ferro a enchaîné en remportant le tournoi de Palerme, avant de manquer l’US Open en raison d’une blessure aux côtes. Qui, visiblement, n’a pas stoppé sa dynamique.

« Faire mon premier huitième de finale en Grand Chelem ici, c’est énorme, avoue-t-elle. Mais ce n’est qu’une étape, il y a un gros match qui m’attend dans deux jours. »

Après pratiquement trois heures de Tig, elle devrait en effet bien récupérer avant d’affronter la n°6 mondiale, Sofia Kenin, lauréate de l’Open d’Australie en début d’année. L’Américaine, elle aussi, affrontait une Roumaine, Irina Maria Bara. Elle n’en a fait qu’une bouchée (6-2, 6-0). Mais Ferro, virtuelle n°1 française (41e, juste devant Caroline Garcia), est faite d’un autre bois.

Lire aussi :
Roland-Garros, le tableau dames
Burel peut avoir des regrets
Garcia: « Le mental, c’est toujours important »

 




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page