Politiques

Séparatisme islamiste : l’éclairage de Gerald Darmanin


Gérald Darmanin est l’invité du 19/20. Après les annonces d’Emmanuel Macron, vendredi 2 octobre aux Mureaux, le ministre de l’Intérieur s’est exprimé. Il a fustigé les anciens gouvernements et dénonce “des décennies de lâcheté collective”. Gérald Darmanin a salué “un président de la République extrêmement courageux“. En réaction au tweet de Jean-Luc Mélenchon, qui a qualifié le texte d’”anti-musulman”, Gérald Darmanin est ferme : “je mets les politiciens de côté et je m’intéresse à la Nation“. Les premières victimes de l’islamisme radical, “ce sont les musulmans eux-mêmes“, a-t-il ajouté, avant de conclure : “la loi de Dieu n’est pas au-dessus de la loi de la République“. 

Concernant les horaires aménagés pour les femmes dans les piscines publiques, les maires devront désormais se plier aux injonctions gouvernementales, autrement “le préfet pourra intervenir“. “Plus un euro d’argent public ne doit aller dans une association qui oblige ses membres à être prosélytes“, a ajouté le ministre de l’Intérieur. Au sujet de l’école obligatoire dès trois ans, qui concerne 50 000 enfants sur 12 millions d’élèves, le ministre de l’Intérieur indique que la République “doit donner a chacun de ses enfants la possibilité de sortir de son cocon et de pouvoir être un citoyen“.  

Le JT

Les autres sujets du JT


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page