Politiques

le séparatisme, un sujet urgent ?


Emmanuel Macron doit présenter, vendredi 2 octobre, le projet de loi contre le séparatisme. Un calendrier jugé peu opportun par beaucoup en raison de la crise sanitaire. Pour Alexandre Peyrout, du service politique de France Télévisions, “il faut vivre avec le virus et vivre avec le virus ça veut aussi dire continuer à faire de la politique”. “Il n’y a pas que le Covid dans la vie, même si c’est une part très importante aujourd’hui dans nos vies à tous. L’attentat devant les anciens locaux de Charlie Hebdo nous a rappelé que le terrorisme est toujours présent. C’est sûrement l’une des raisons qui fait qu’aujourd’hui, c’est un débat qui revient dans l’agenda politique”, avance le journaliste en plateau, qui rappelle que le séparatisme a toujours été à l’agenda du président de la République.

Un avis que semble partager en partie Ivanne Trippenbach, du service politique de L’Opinion. “Ce n’est jamais le bon timing pour un sujet aussi sensible. Le projet a été mainte et mainte fois repoussé (…) Après l’attaque des anciens locaux de Charlie Hebdo, il était temps de présenter les grandes orientations”, estime la journaliste en plateau. Un projet de loi sur le séparatisme qui doit encore être discuté et qui ne devrait arriver en Conseil des ministres que début décembre pour des débats début 2021.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page