Sports

Pogacar a renversé le Tour !

Tadej Pogacar s’est adjugé le contre-la-montre de la 20e et avant-dernière étape du Tour de France ce samedi à La Planche des Belles Filles, s’emparant par la même occasion du maillot jaune jusqu’alors endossé par Primoz Roglic. A seulement 21 ans, le Slovène de la formation UAE Team Emirates s’offre ainsi la Grande Boucle !     

Il était en jaune depuis la neuvième étape… Primoz Roglic a perdu le Tour de France à la veille du final à Paris, ce samedi, surclassé dans le contre-la-montre ultime jugé à la Planche des Belles Filles par un irrésistible Tadej Pogacar. Sélectif à souhait, le parcours du jour long de 36,2 km ne devait pas accoucher d’un tel dénouement. Pas aux dépens d’un maillot jaune si costaud jusqu’alors dans cette Grande Boucle, et crédité qui plus est de solides références dans l’exercice du solo contre le chrono. Et pourtant à l’arrivée, l’écart entre les deux Slovènes est abyssal !

Nanti d’une avance de 57 secondes aux commandes de la course au moment de s’élancer ce samedi, Primoz Roglic s’est effondré, victime peut-être d’un choix hasardeux de monture (changée en cours de route mais en vain) et très certainement d’un jour sans. Sans jambes, sans peps, sans inspiration. Tout ce qu’a eu au contraire Tadej Pogacar, sublime vainqueur de cette 20e étape avec 1’21 de marge par rapport à Tom Dumoulin et Richie Porte. Roglic se classant cinquième de ce contre-la-montre, à 1’56.

Souviens-toi 1989

Pour trouver trace d’un tel coup de théâtre sur la plus grande épreuve cycliste au monde, il faut remonter au mémorable Tour 1989 perdu par Laurent Fignon au profit de Greg Lemond. Pour 8 secondes alors que le coureur français comptait 50 secondes d’avance sur l’Américain avant le bouquet final de 24,5 km tracé entre Versailles et Paris. « Je ne réalise pas, et je ne vais pas réaliser de sitôt, il va me falloir du temps, c’est incroyable », dixit le jeune Slovène qui fêtera ses 22 ans dans deux jours, à chaud, sur l’antenne de France TV.

« J’étais déjà content de ma deuxième place… et je suis là avec le maillot jaune. Honnêtement, je ne pensais pas pouvoir rattraper Roglic, qui avait été si fort sur toute la course. Aujourd’hui, il était dans un mauvais jour et moi dans un bon jour. » Un bon jour qui lui permet de rafler sur le fil le maillot jaune, en plus des tuniques à pois et blanche dédiées au meilleur grimpeur et au meilleur jeune de la Grande Boucle. Un carton plein ou presque pour le coureur de la formation UAE Team Emirates révélé la saison passée avec des succès sur le Tour de l’Algarve et le Tour de Californie suivis d’une troisième place au général sur la Vuelta 2019. Les prémices d’un coup de tonnerre !

Revivez la 20e étape du Tour de France

 

 

 

 


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page