Sports

Les accusations de Neymar toujours pas prouvées mais…

Téléfoot, qui a diffusé le choc entre le PSG et l’Olympique de Marseille, dimanche assure n’avoir trouvé aucune image confirmant les accusations de Neymar à l’encontre d’Alvaro Gonzalez. Une séquence plaide néanmoins en faveur du Brésilien…

Neymar n’en démord pas. Depuis dimanche soir et le choc entre le PSG et l’Olympique de Marseille, le Brésilien n’a de cesse d’accuser d’Alvaro Gonzalez d’insultes racistes. L’ancien Barcelonais n’a d’ailleurs pas attendu son expulsion après avoir donné une claque au défenseur marseillais pour l’incriminer, mais a alerté à plusieurs reprises le corps arbitral durant la rencontre. Pourtant, aucune image ne vient étayer les accusations du n°10 parisien.

La chaîne Téléfoot a assuré, lundi, avoir analysé l’ensemble des caméras et des micros utilisés lors de la réalisation du Classique. Sans trouver d’éléments pertinents. « Il y a insulte. Il y a des insultes assurément, hélas connues dans le milieu du foot, sur la maman de Neymar. En revanche, la plainte de Neymar sur des propos racistes…, a ainsi confié Thibault Le Rol dans l’émission Culture Foot. Ce n’est pas à nous de juger ces images-là. On n’est pas en mesure d’aller dans le sens de Neymar ce soir, avec ces images-là. Ce sont les caméras les plus resserrées. »

Une séquence ambiguë

Une séquence apparaît néanmoins ambiguë. On y voit Alvaro Gonzalez de dos parler à Neymar. Visiblement choqué par les propos de l’ancien joueur de Villarreal, le Brésilien semble demander à l’Espagnol de répéter avant d’aller alerter l’arbitre. Téléfoot n’ayant pas retranscrit les propos, il pourrait falloir recourir à la lecture labiale pour déterminer plus précisément la teneur de l’échange.

La chaîne Téléfoot a précisé que l’ensemble des images et des sons avaient été fournis à l’OM, au PSG et à la LFP, ajoutant : « On a tout disséqué, c’est désormais dans les mains de la Ligue. »


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page