Politiques

La République en marche en quête de rassemblement


Emmanuel Macron y est né, son mouvement politique aussi. La ville d’Amiens s’est facilement imposée pour la rentrée politique des Marcheurs, vendredi 11 septembre. La République en marche reste en plein doute. Après l’échec électoral des municipales et des dissensions sur la ligne à suivre, une vingtaine de députés a déserté le groupe à l’Assemblée lui faisant perdre la majorité absolue.

“Si des gens sont partis, c’est qu’il y a des problèmes, et ces problèmes, il faut les regarder en face pour essayer de construire”, affirme la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili. Dès lors, dans la majorité, l’urgence est au rassemblement. La présidentielle est, bien sûr, l’échéance que tout le monde a en tête. La stratégie est claire : ressouder la majorité. Pour conclure la rentrée, le Premier ministre a annoncé “la création d’une maison commune et d’un intergroupe parlementaire”.

Le JT

Les autres sujets du JT


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page