Auto-Moto

Vers un bonus écologique pour les voitures électriques d’occasion ?

Alors que les ventes de voitures neuves sont reparties à la hausse au début de l’été, après deux mois de confinement ayant entraîné d’importantes pertes pour le secteur automobile, le gouvernement souhaite désormais pérenniser cette remontée. Après avoir mis en place un vaste plan de soutien au mois de juin, visant à relancer les ventes de véhicules neufs avec notamment une prime à la conversion et un bonus écologique plus généreux, le gouvernement a décidé de revenir à la charge. Il y a quelques jours, un nouveau plan a été annoncé, visant là encore à inciter les automobilistes à acheter des autos plus vertueuses. Parmi les mesures phares, la conservation du bonus écologique, que l’on aurait pu croire menacé, ainsi que de la prime à la conversion, toujours très plébiscitée par les acheteurs. Au total, c’est plus d’un milliard d’euros qui serait débloqué dans le cadre de ce plan de relance automobile, comme l’annoncent nos confrères de Capital. 

Plusieurs pistes sont étudiées afin de verdir un parc automobile encore ancien à l’heure actuelle, et notamment celle du bonus écologique pour les véhicules électriques d’occasion. En effet, jusqu’à présent, seuls les modèles neufs ont le droit de profiter de cette aide, actuellement plafonnée à 7 000 € pour les voitures dont le prix ne dépasse pas les 45 000 €. Par ailleurs, il serait également question de mettre en place une aide spécialement ciblée pour la location longue durée, même si les modalités n’ont pas encore été annoncées dans le détail. On imagine alors un système similaire au bonus écologique, ou une réduction des mensualités, mais cela reste encore sujet à discussions. De leur côté, les véhicules hybrides rechargeables seraient toujours concernés par le plan de relance, mais dans une moindre mesure par rapport aux électriques, alors qu’ils profitent pour l’instant d’un bonus allant jusqu’à 2 000 € sous réserve d’afficher plus de 50 km d’autonomie électrique et de coûter moins de 50 000 €. 

Développer la recharge et l’hydrogène

Mais le gouvernement ne s’est pas uniquement concentré sur les aides à destination des voitures particulières, puisque les poids-lourds seront désormais concernés, bien que là encore, les détails des aides éventuelles ne soient pas encore connus. Par ailleurs, il se murmure également qu’un investissement de 7 milliards d’euros sur dix ans s’apprête à être mis en place, afin de développer massivement l’hydrogène sur le territoire. L’objectif est clair, avec ce vaste plan de relance, le but est de « faire de la France un pays de pointe », selon les déclarations du Premier Ministre Jean Castex. A noter que deux milliards d’euros seront alloués d’ici à 2022, et cinq autres d’ici à 2030. Le gouvernement souhaite également développer l’infrastructure de recharge, en installant pas moins de 100 000 bornes d’ici à l’année prochaine sur l’ensemble du territoire, pour un montant de 10 millions d’euros. Des voies réservées au covoiturage seront également mise en place. 

Enfin, l’automobile ne sera pas la seule à être au cœur de ce plan de relance, qui aura également pour but de développer les mobilités plus douces. Pas moins de 5 milliards d’euros seront alloués aux transports ferroviaires, tandis qu’1,2 milliard sera injecté dans les transports en commun et le vélo. 

A lire également sur Auto-Moto.com :

Skoda Enyaq iV : toutes les infos sur le SUV électrique

Lunaz convertit deux modèles Rolls-Royce à l’électrique

MG ZS électrique : 4 questions légitimes avant d’envisager l’achat


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page