People

The Doll Beauty VS Kihou : Vol, arnaque et impayés… Tout sur le drama YouTube


Le monde de YouTube n’est pas si rose. Ces derniers jours, deux stars de la plateforme de vidéos se font la guerre. The Doll Beauty alias Maroua et Kihou de son vrai prénom Laura règlent leurs comptes devant leur plus de 2,7 millions d’abonnés cumulés. Sur Instagram, elles ont chacune livré leur version des faits en images…

Vol, loyers en retard et factures non payées

The Doll Beauty et Kihou sont amies, mais pas uniquement : Kihou est également la propriétaire de l’appartement loué par la starlette aux 2,1 millions d’abonnés sur YouTube. Sur les réseaux sociaux, les deux jeunes femmes semblaient s’entendre à merveille… jusqu’à ce que tout s’écroule.

Le 9 août, The Doll Beauty racontait sur YouTube que des affaires de luxe notamment disparaissaient chez elle et qu’elle n’avait pas d’explication. Ni une ni deux, certains abonnés ont accusé Kihou, sa propriétaire donc, d’être la voleuse. Cette dernière a réclamé des excuses publiques à The Doll Beauty. Requête refusée, et de là, la guerre a été déclarée.

Furieuse de passer pour une voleuse, Kihou a rétabli sa vérité. “Maroua, pendant un an, ne m’a pas payé l’électricité parce qu’elle n’a pas fait son changement d’adresse. Donc je payais sa facture. Elle n’a toujours pas fini de me rembourser. C’est pour ça qu’on n’est plus potes, parce qu’à chaque fois elle m’arnaquait, a lancé Kihou le 30 août en story sur Instagram. Je lui ai tout donné, ma confiance, mon aide. Et dès qu’elle n’a plus eu besoin de moi, elle n’en avait plus rien à faire. J’en ai marre qu’elle se foute littéralement de moi.” Plus encore, “Maroua ne payait pas ses loyers de manière régulière” et ceci a presque valu à Kihou d’être fichée à la Banque de France.

Des accusations auxquelles The Doll Beauty a répondu en IGTV. “Cette histoire, j’essaye de la régler depuis deux ans. Ça a éclaté“, a-t-elle commencé avant d’assurer avoir bel et bien appelé Engie/EDF afin de mettre le contrat d’électricité à son nom. Ce n’est que plusieurs mois plus tard, après une coupure, qu’elle a compris que son contrat n’avait pas été mis à jour. “Honteuse“, The Doll Beauty aurait assuré à Kihou qu’elle la rembourserait une fois les factures en main… qu’elle attend visiblement toujours. La jeune femme très populaire auprès de la communauté algérienne admet avoir payé plusieurs fois ses loyers avec du retard. “À l’époque, je n’avais pas du tout le confort financier que j’ai aujourd’hui mais je l’ai toujours avertie (…) et à chaque fois elle me disait de ne pas m’inquiéter“, a-t-elle lancé. Plus encore, elle accuse Kihou de l’avoir fait payer sa taxe foncière.

De son côté, Kihou a une nouvelle fois pris la parole, elle aussi en IGTV, démentant une grande partie des informations avancées par The Doll Beauty, preuves à l’appui. Elle a expliqué que Maroua possède sa taxe foncière car elle le lui avait elle-même demandé dans le but de créer son entreprise.

Balle perdue pour Léna Situations

Léna Situations, Youtubeuse à 1,58 million d’abonnés, a été malgré elle mêlée à ce clash. Très remontée, Kihou a raconté que The Doll Beauty était jalouse du succès de la jeune femme. “Je n’en peux plus de Léna Situations, je ne comprends pas ce que les gens lui trouvent. Il faut qu’on trouve un plan pour la contrecarrer“, aurait lancé The Doll Beauty à Kihou au sujet de Léna Situations, ajoutant qu’elle aurait “les dents qui rayent le parquet“.

Des propos niés par la principale intéressée. “Ce n’est même pas une phrase qui fait partie de mon vocabulaire, ce sont des gamineries“, a-t-elle lancé. Toutefois, elle assure avoir ressenti une certaine “frustration”, comme beaucoup dans le “YouTube game“, face au succès de Léna Situations. Elle confie par ailleurs n’avoir “aucune haine contre elle“.

La vidéo IGTV explicative de The Doll Beauty est disponible ici. La vidéo IGTV réponse de Kihou est disponible ici.




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page