Femme

on vous dit pourquoi consommer du piment contribue à la perte de poids !

Le piment est connu pour être un aliment brûle-graisse d’une efficacité redoutable. En effet, il se murmure qu’en consommer ferait perdre du poids à celui ou celle qui l’a ingéré. Mais est-ce avéré ? La rédaction démêle le vrai du faux illico presto ! 

Le piment, brûle-graisse naturel qui possède un atout de poids : la capsaïcine

A l’origine du “piquant” du piment… 

Les piments ne sont pas tous égaux quant à leur intensité. Vous avez dû le constater vous-même au cours de vos explorations culinaires : certaines petites gousses rouges sont aussi piquantes que leur couleur, quand d’autres gousses plus imposantes se font au contraire plus douces en bouche. 

Ce qui en fait varier l’intensité, c’est en fait la concentration encapsaïcine : plus ladite gousse en contient, plus elle se fait piquante.

Un composé minceur, magique, aux effets infinis  

Mais outre le côté gustatif de ce petit composé chimique, la capsaïcine comporte également de nombreuses vertus minceur.  

Tout d’abord, sachez qu’elle favorise la combustion des graisses, accroît les dépenses de l’organisme, et engendre la perte de poids. En augmentant considérablement la température corporelle, elle accélère l’activité métabolique et les individus qui en consomment éliminent plus vite, que ce soit au repos comme en activité. Une étude* de l’Université du Wyoming, menée par Vivel Krishnan sur des rongeurs, corrobore d’ailleurs nos propos : en effet, les souris qui se voyaient injecter une petite dose de capsaïcine (0,01%) ne prenaient pas de poids, quand celles qui n’en bénéficiaient pas finissaient par gagner quelques kilos. Par ailleurs, il a été prouvé que la consommation de piment pouvait faire augmenter le métabolisme de base à jusqu’à 25% !

De surcroît, la capsaïcine contribue fortement au sentiment de satiété. En manger nous permet donc de nous sentir rassasié.e plus facilement (et d’éviter in fine que l’on se jette sur le moindre met qui se présente à nos yeux). Certains chercheurs australiens, issus de l’Université d’Adelaïde, ont d’ailleurs confirmé ce constat : “Nous avons constaté que cette activation (du sentiment de satiété) est régulée par le piment”. D’autres scientifiques, originaires du Québec cette fois-ci, ont constaté qu’un zeste de piment de Cayenne pris au petit-déjeuner suffisait à éviter le coup de barre de 10h

Enfin, cette enzyme permet également d’abaisser le taux de cholestérol, ce qui est non négligeable dans la quête de minceur.

Les autres innombrables vertus du piment sur le corps

Ainsi, le piment gagne à être davantage intégré dans votre alimentation. Par le biais de la capsaïcine (oui, encore cette enzyme miraculeuse), il comporte des propriétés anti-oxydantes qui protègent la peau et luttent contre le vieillissement cutané.

Mais au-delà de la capsaïcine, il contient de nombreuses vitamines bienfaisantes pour le corps. Riche en vitamine B6, il permet de renforcer le système immunitaire.

Piment de Cayenne, piment d’Espelette, piment chili, jalapeño, sriracha, tabasco ; nombreuses sont les déclinaisons pimentées que vous pouvez déguster. A vous de trouver celle qui vous correspond.

Alors si vous voulez mincir (presque) sans effort, il va falloir surpasser vos papilles fragiles et vous armer de beaucoup de lait ! Conseil de la rédaction : la consommation du piment est un marathon de longue haleine qui nécessite entraînement afin d’en apprécier finalement toutes les vertus et le goût.

A force d’en consommer, on vous promet qu’il ne piquera même plus !

A lire également :




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page