People

Alain Delon et son fils illégitime : nouveau rebondissement dans l’affaire


Nouveau rebondissement dans l’affaire qui oppose Ari Boulogne (58 ans) et Alain Delon (84 ans). Le Journal du Dimanche révèle dans son édition du 6 septembre 2020 que le tribunal judiciaire d’Orléans s’est finalement déclaré “incompétent” pour juger le lien de filiation entre le jeune homme et l’acteur. La juridiction orléanaise a redirigé le dossier vers la Suisse.

Après avoir été assigné en juillet 2019 par Ari qui souhaitait une reconnaissance de paternité, Alain Delon et ses conseils avaient souligné l’incompétence territoriale du tribunal d’Orléans arguant que l’emblématique acteur vivait plus régulièrement en Suisse, à Genève, qu’en France dans sa maison familiale du Loiret.

Une manoeuvre “dilatoire”

Selon l’avocat d’Ari, Michel-Guillaume Fleury, tout cela n’est qu’une manoeuvre “dilatoire” destinée à gagner du temps. Pour prouver ses dires, l’avocat a d’ailleurs cité un article de presse du journal La Nouvelle République publié deux mois avant le début de l’affaire. Selon l’article, on peut lire qu'”Alain Delon semblait donc vouloir terminer discrètement sa vie dans sa vaste propriété de Douchy” (en France, donc). Pour contre-attaquer, les avocats d’Alain Delon répliquent que la star vit en Suisse depuis 1984 et qu’il est même devenu citoyen Suisse depuis 1999. De plus, l’acteur du film Le Guépard paye ses impôts en Suisse depuis 2010. Finalement, il semble donc que le tribunal d’Orléans a donné raison au clan d’Alain Delon.

La juridiction Suisse plus avantageuse pour Alain Delon ?

Outré, l’avocat d’Ari Boulogne a également expliqué que la juridiction Suisse pourrait avantager le clan Delon dans cette affaire. En effet, Alain Delon pourrait ainsi convoquer le droit de Berlin (la mère d’Ari, Nico du groupe Velvet Underground, étant allemande) à la place de celui de Paris. Ainsi, si le tribunal de Genève juge l’affaire selon les règles allemandes, le dossier pourrait bien être rapidement classé. Reste à savoir si Ari décidera de faire appel de la décision du tribunal d’Orléans ou bien poursuivre une procédure à Genève.

Une affaire (déjà) classée ?

Une triste nouvelle pour le photographe qui avait déjà entamé une procédure pour faire reconnaître son lien de filiation à ses 18 ans. Une action qu’il entreprend pour ses deux enfants “qui ne devraient pas être privés de leur lien de filiation“, comme l’a confié son avocat, Maître Fleury, et non pour un quelconque héritage comme l’affirmait la nièce d’Alain Delon, Marie Soubrier Boulogne, en septembre 2019 sur le plateau de TPMP. Père d’Anthony (55 ans) d’Anouchka (29 ans) et d’Alain-Fabien (25 ans), Alain Delon a toujours nié être le père d’Ari et considère ce dossier comme une “affaire classée“.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page