Femme

Quels seront les prénoms tendance en 2021 ?

Chaque année, L’Officiel des Prénoms dévoile la liste des prénoms les plus populaires en France. L’année 2021 nous réserve son lot de surprises et d’originalité : si les prénoms les plus courants restent toujours en tête du classement, quelques nouveautés inattendues font leur apparition depuis la pandémie de Covid-19.

Dans le top 10 des prénoms féminins, Emma occupe la première place devant Louise et Chloé. Chez les filles, cette année la tendance est aux prénoms courts, avec une terminaison en « a » (comme Léa, Léna, Mila…) ou en « ia » (Mia, Victoria…). Du côté des garçons, Gabriel est toujours en tête, suivi par Raphaël et de nombreux prénoms courts en « o » (comme Léo, Hugo, Enzo…). Les allusions à la nature et aux animaux seront à l’honneur en 2021 avec Léo (lion en latin), Loup, Côme (relatif au cosmos) ou Lucas (lumière en latin).

Des prénoms insolites survenus après la pandémie de Covid-19

Plus originaux, les noms de fleurs (Rose, Violette, Aubépine, Iris ) ou de pierres précieuses (Jade, Ambre, Agathe) apparaissent dans le classement et deviennent de plus en plus populaires chez les filles. « Il faut s’attendre à voir naître des Cassis, Lune, Summer, Automne chez les filles, et des Orion, Zéphyr et même Syrius chez les garçons. Ils ne seront pas donnés de manière massive, bien sûr, mais nos projections statistiques détectent l’arrivée de ces prénoms quasiment jamais attribués ces dernières années » annonce Stéphanie Rapoport, coautrice avec Claire Tabarly Perrin de l’Officiel des prénoms 2021, « c’est l’effet inattendu du confinement que nous avons vécu en début d’année et de l’épidémie de coronavirus que nous continuons à subir ».

D’après les deux spécialistes, en 2021 il faut aussi s’attendre à un retour dans le passé avec des prénoms plus « vintage ». Les Jacques, Lucien, Marcel, Pierre, Alfred, Emile chez les garçons ou les Jeanne, Alice, Colette, Nicole, Suzanne, Madeleine chez les filles reprennent du galon. Un regain d’intérêt que les auteurs expliquent par la mort de nombreuses personnes âgées lors de l’épidémie de coronavirus.

Enfin, une autre catégorie de prénoms tout aussi inattendue fait son apparition : « Il y a des parents qui ont nommé leurs enfants ‘Corona’, ‘Covid’ ou ‘Lockdown’. Ça a notamment été fait en Inde et aux Philippines, où il y a une tendance à nommer un enfant pour qu’il n’ait pas les mauvais esprit qui tombent sur lui » raconte Claire Tabarly Perrin. Dans le même genre, la spécialiste a observé 4.000 personnes portant le nom de « Tsunami » au Japon, ou encore « Ebola » en Afrique.

A LIRE EGALEMENT




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page