Femme

#EnlèveTonFiltre, le nouveau défi qui nous incite à s’accepter tel.le que l’on est

Les réseaux sociaux sont comme une vitrine virtuelle de nos vies : brillants, étincelants, ils montrent le meilleur de nos existences, de nos physiques, et somme toute, de nous-même, sans jamais évoquer nos plus sombres aspects. 

Si le mouvement Body Positive a quelque peu changé la donne, il demeure difficile pour certain.e.s de s’accepter au naturel, sans artifice et surtout, sans filtre.

L’influenceuse Julie Bourges, plus connue sous le pseudo @douzefevrier, a proposé il y a quelques jours un défi pour pousser les internautes à se défaire des filtres pour se rapprocher du vrai. Découvrez-le dans notre article.

Instagram : quand des filtres fun deviennent des “caches-misère” pour certain.e.s 

S’ils étaient jadis la signature du réseau social Snapchat, les filtres visage ont depuis, envahi tout l’Instagram. Et les internautes n’y vont pas de main morte quant à leur usage ! Multiples sont les filtres pour « embellir » sa personne : filtre « taches de rousseur » pour s’inscrire dans la tendance (encore qu’un trait de beauté ne devrait même pas constituer une tendance, enfin on dit ça, on dit rien) ; filtre « yeux plus clairs » pour satisfaire notre versatilité esthétique ; filtre « peau lisse » pour masquer nos imperfections cutanées… On en use et on en ré-use à gogo.

Constatant cette tendance de fond, certain.e.s influenceur.se.s décident de surfer sur la vague et proposent leur propre filtre. D’autres, au contraire, choisissent de prendre le contre-pied et décident de refuser leur usage pour le bien-être de chacun.e.

Acceptation de soi et body positivisme : les influenceurs y mettent du leur

#Enlèvetonfiltre : le challenge « no filter » lancé par Julie Bourges

C’est le 29 août que Julie Bourges a lancé le challenge #Enlèvetonfiltre. Dans un post vidéo, la jeune femme apparaît d’abord avec un filtre qui lisse sa peau, puis finit par s’en défaire au cours de la vidéo. Une manière d’inciter chacun.e à se délester des filtres qui, loin de les “embellir”, dissimule leur beauté naturelle. 

Symboliquement, elle choisit d’accompagner son post d’une chanson totalement body positive : All about that bass de Meghan Trainor, et cite même quelques paroles pleines de sens dans la légende de son post. 

“Je vois les magazines et (tout) ce Photoshop. On sait que ce n’est pas réel. Il est temps que ça s’arrête. (…) Parce que chaque morceau de toi est parfait, des pieds jusqu’à la tête.”

Qui est Julie Bourges, une des figures de proue du body positivisme française ?

Julie est une influenceuse plutôt bien placée pour parler de ce sujet puisqu’elle a elle-même longtemps lutté contre ses propres “démons intérieurs”. En effet, depuis ses 16 ans, la jeune femme est grande brûlée. Une épreuve où tout son physique et toute sa perception d’elle-même ont été bouleversés. Forte de ce vécu, elle s’évertue à utiliser son influence pour diffuser ondes positives, espoir, et bonne dose d’inspiration à quiconque croise son chemin virtuel. 

Pour l’heure, le hashtag lancé par la jeune femme comptabilise près d’une centaine de publications. 

Alors hashtaguez, hashtaguez ! A nous de prouver au monde entier que les français.e.s s’acceptent telles qu’ils.elles sont !

A lire également :




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page