Economie

Delphine Ernotte perd son numéro 2, Takis Candilis

« J’avais fixé d’emblée la règle du jeu avec Delphine Ernotte : je n’irai pas au-delà de son premier mandat. » Takis Candilis aura donc tenu la parole qu’il avait donnée à la présidente, nouvellement reconduite dans ses fonctions, de France Télévisions. Arrivé au début de 2018, celui qui occupait les fonctions de directeur général délégué à l’antenne et aux programmes de France Télévisions annonce, dans un échange accordé au Figaro, mercredi 2 septembre, qu’il quitte le groupe public. Il met ainsi fin à la litanie de rumeurs qui, depuis le printemps, le donnaient partant après l’été.

Lire aussi Delphine Ernotte reconduite pour cinq ans à la tête de France Télévisions

Agé de 65 ans, Takis Candilis aspire à une existence moins mouvementée. « Je suis dans l’audiovisuel depuis 48 ans, c’est un secteur passionnant, mais je n’ai pas envie de me retrouver un matin à devoir quémander un poste. A 66 ans, j’ai aussi envie de vivre ma vie », déclare-t-il à notre confrère.

Si le dirigeant assure avoir encore envie de « raconter des histoires », c’est un pan de l’histoire de la télévision française qui s’efface avec lui. Ancien producteur chez Hamster (Navarro), puis directeur de la fiction de TF1 de 1999 à 2008, dirigeant de Lagardère Studios et enfin du département fiction de Banijay, il a en effet contribué à façonner l’imaginaire des téléspectateurs amateurs de séries et téléfilms pendant des années.

Tandis que d’autres mouvements sont attendus dans la hiérarchie de France Télévisions, le nom de son successeur devrait être connu dans les prochains jours.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page