Auto-Moto

Peugeot 3008 restylé (2020) : rugir encore plus fort


(Mise à jour le 01/09/2020 à 10h20) Peugeot 3008 restylé (2020) – Né sous une bonne étoile, le roi des SUV compacts tricolores ne compte pas relâcher ses efforts à mi-carrière. Il s’offre un important facelift pour conforter son pouvoir de séduction, au moment où le Volkswagen Tiguan est également restylé. Il s’agit aussi pour le 3008 restylé de garder un coup d’avance sur le futur Nissan Qashqai, longtemps demeuré n°1 des ventes en Europe.

Forte de plus de 800 000 exemplaires écoulés depuis 2016, cette seconde génération de 3008 aurait pu se contenter de maigres évolutions stylistiques. Et bien que son succès commercial ne se démente pas, il tenait à cœur à Gilles Vidal, ex-directeur du design Peugeot depuis peu, que son bébé raccroche les wagons avec les récentes productions de la marque, sur le plan du style.

Le 3008 a les crocs

Comme les 208, 2008 et 508, le Peugeot 3008 restylé « encadre » son faciès de crocs lumineux verticaux rattachés aux optiques principales, elles-mêmes arborant au dessin inédit. Un regard encore plus mordant qui tend à se fondre dans la calandre, grâce à l’astucieux motif d’aération débordant progressivement de chaque côté du bouclier. Un bumper au look revu et corrigé qui se pare d’entrées d’airs verticales longeant les feux de jour, tandis qu’un sabot chromé revisité s’invite en bas de caisse. On note à cet endroit la disparition des blocs antibrouillard, au profit d’une nouvelle fonction « Foggy Mode » qui allume les feux de croisement avec une intensité réduite. La touche finale de cette proue, cuvée 2020, est incarnée par le bec de capot, sur lequel repose à présent le monogramme 3008, selon une typographique empruntée au 2008. Sur les flancs du Peugeot 3008 restylé, rien à déclarer, hormis l’apparition de jantes redessinées quand, à l’arrière, seules les signatures lumineuses se modernisent, profitant d’une technologie full Led. Enfin, par mesure d’économie, Peugeot n’a pas jugé utile de toucher au look du bouclier arrière.

Pas d’iCockpit 3D

En s’installant dans l’habitacle, seul un œil exercé décèlera les modifications qui lui ont été allouées, à l’image de l’écran central de 10”, en haute définition, qui embarque une nouvelle interface. Croisons les doigts pour que la réactivité tactile s’en trouve améliorée, par la même occasion. Sous les yeux du conducteur, le combiné numérique améliore son contraste, mais fait malheureusement l’impasse sur la technologie 3D, inaugurée par la 208. Le style du cockpit, pour sa part, n’évolue pas d’un iota, mais voit ses garnissages d’assises évoluer, au même titre que les décors se prolongeant sur les contre-portes.

Sécurité renforcée

Côté technologie embarquée, les aides à la conduite s’agrémentent d’une vision de nuit, en première mondiale sur un SUV compact généraliste. D’une portée de 200 à 250 mètres, ce système détecte aussi bien les piétons que les animaux, mais l’on s’étonne que le freinage d’urgence n’intervienne qu’en cas de reconnaissance de piétons ou de cyclistes. Et les animaux dans tout ça ? Quoi qu’il en soit, la détection peut s’effectuer de 5 à 140 km/h, de jour comme de nuit. Pour évoluer en toute quiétude dans les embouteillages, le régulateur de vitesse adaptatif est maintenant couplé à une fonction Stop & Go, pour les modèles disposant d’une boîte de vitesse automatique EAT8. Enfin, la reconnaissance des panneaux par caméra est étendue aux stops, sens interdits, et interdictions de dépassement.

Rien de nouveau sous le capot

Pour le confort des passagers, deux prises USB font leur apparition aux places arrière, quand un système audio Focal de 515 Watts équipe toujours les variantes haut de gamme. Seul l’aspect des grilles de haut-parleurs évolue, au profit d’une teinte Bronze Belem. Qui peut le plus, peut également le moins. C’est le cas sous le capot du Peugeot 3008 restylé qui abandonne le moteur 180 ch diesel. Seul le BlueHDI 130 ch demeure au catalogue du SUV 5 places, pour qui privilégie le gazole. Côté essence, 130 et 180 ch s’affichent au catalogue, quand l’offre hybride rechargeable reconduit les blocs cumulant 225 et 300 ch. Rien de très nouveau sous le soleil, mais il se murmure qu’une variante sportive de 360 ch PHEV pourrait accompagner la gamme dans quelques mois, sur les traces d’une certaine 508 PSE.

Prix Peugeot 3008

Le Peugeot 3008 restylé devrait débouler en concessions courant novembre. Fort de son succès, il révisera probablement ses tarifs à la hausse, avec un ticket d’entrée estimé au delà des 28 000 €.

L’actualité de Peugeot :

Future Peugeot 508 restylée (2022) : la gueule grande ouverte

Future Peugeot 308 (2021) : une variante SUV programmée

Peugeot e-1008 (2022) : un micro SUV électrique pour remplacer la 108 ?


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page