Economie

LCI écarte Geoffroy Lejeune, le directeur de la rédaction de « Valeurs actuelles », de son antenne

Geoffroy Lejeune, directeur de la rédaction de « Valeurs actuelles », à Paris, en avril 2019.

Geoffroy Lejeune, le directeur de la rédaction de Valeurs actuelles, n’aura plus son rond de serviette sur LCI. Ainsi en ont décidé les dirigeants de LCI et TF1 dès dimanche 6 septembre, alors que la publication par l’hebdomadaire d’une fiction représentant la députée La France insoumise Danièle Obono, collier d’esclave autour du cou, soulevait une vague de protestations unanime de la part de la classe politique.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi « Valeurs actuelles » mis en cause pour injures à caractère raciste

« En tant que citoyen, j’estime que ce qu’a fait Valeurs actuelles est indigne de notre époque. Jusque-là, la présence sur LCI de Geoffroy Lejeune pouvait se justifier dans les débats d’idées, où tous les courants s’expriment. Mais cet excès de Valeurs actuelles contrevient à notre ligne et à nos valeurs. Il ne sera plus chroniqueur sur LCI. C’est la décision qui a été prise ce week-end par Fabien Namias [directeur général adjoint de LCI] et Thierry Thuillier [le directeur général] », explique Gilles Pélisson, le PDG de TF1 dans un entretien accordé au Monde.

Lire aussi Refuser la banalisation du racisme

Le dirigeant ajoute : « Nous faisons une télévision construite sur le débat d’idées, dans le respect, et pas une télévision d’opinion à la Fox, sur la polémique. Ce parti pris ralentit peut-être la progression d’audience de la chaîne, mais LCI ne déviera pas de cela. » Tugdual Denis, directeur adjoint de la rédaction, s’est excusé sur BFM-TV « à titre personnel » auprès de la porte-parole de LFI, estimant que son journal n’était « pas raciste ».

Propos de plus en plus outranciers

Geoffroy Lejeune intervenait sur l’antenne de LCI, notamment dans « 24 heures Pujadas » (chaque jour de 18 à 20 heures) depuis trois saisons, et devait assurer cette année une chronique dans « Le Grand Soir », l’émission de Julien Arnaud (22 heures-minuit). D’autres journalistes de l’hebdomadaire interviennent régulièrement sur l’antenne, et continueront de le faire, le cas échéant ; leur mise en présence de contradicteurs, lors de débats orchestrés par un présentateur ou une présentatrice, sera plus que jamais d’actualité.

Lire aussi Condamnations unanimes après la représentation de la députée LFI Danièle Obono en esclave dans « Valeurs actuelles »

En septembre 2019, la chaîne tout info du groupe TF1 avait en effet commis l’erreur de retransmettre en direct, et donc sans filet, le discours prononcé par Eric Zemmour lors d’une « convention de la droite » organisée à Paris par des proches de Marion Maréchal ; le Conseil supérieur de l’audiovisuel avait « mis en garde » la chaîne, appelant dans le même temps l’ensemble des médias à « la responsabilité » face aux propos de plus en plus outranciers entendus ici ou là.

Il vous reste 35.08% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page