People

Benoît Paire furieux : écarté de l’US Open à cause du Covid, il menace…


Réputé pour ne pas avoir sa langue dans sa poche, Benoît Paire pourrait bien vider son sac après avoir été retiré du tableau de l’US Open pour cause de test positif au coronavirus. Il laisse entendre qu’il ne serait pas forcément fautif après sa contamination.

Sur son compte Instagram, lundi 31 août 2020, Benoît Paire a laissé éclater sa colère après avoir été contraint de renoncer au tournoi. “Je vais bien pour l’instant, je n’ai pas de symptôme… J’hésite à raconter ce qu’il se passe réellement dans cette FAKE BUBBLE”, a-t-il écrit par dessus une définition de safe environment (environnement sécurisé). Benoît Paire a ainsi dénoncé l’environnement sanitaire pas aussi sûr, selon lui, qu’annoncé par les organisateurs, qui lui renvoient la balle, ne manque pas de préciser l’AFP. Selon une source proche du dossier, il est reproché au joueur de 31 ans un laxisme coupable sur le port du masque, pourtant obligatoire sur le site, hormis pour manger, s’entraîner et jouer.

Il a été clairement indiqué que le joueur ayant contracté le virus ne respectait pas les protocoles de santé approuvés par l’Etat de New York“, a répliqué la Fédération américaine de tennis (USTA), organisatrice du tournoi. Il a été exclu du tournoi après un test positif au coronavirus, une décision résultant du protocole mis en place par l’USTA, sous l’égide du Centre de contrôle des maladies (CDC) et des autorités sanitaires de l’Etat, pour pouvoir organiser le tournoi à New York. Cela a entraîné la mise sous surveillance ultracontraignante de sept autres joueurs, selon une source proche du dossier. Trois d’entre eux sont connus pour s’être déjà exprimés sur le sujet et sur leur situation : Edouard Roger-Vasselin, Kristina Mladenovic et Adrian Mannarino, qui au premier jour de la compétition, a dénoncé la porosité du système.

Benoît Paire a toutefois remercié ses followers pour leurs mots de soutien et a affirmé qu’il reviendrait “plus fort“, en postant une photo de lui hurlant et les poings serrés.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page