Economie

2 800 recrutements à Pôle emploi pour accompagner les jeunes et les chômeurs face à la crise sociale

Des forces vives étaient réclamées par les agents face à la déferlante de nouveaux chômeurs qui s’annonce dans les mois à venir, conséquence de la crise sociale provoquée par l’épidémie de Covid-19. Pôle emploi va renforcer ses effectifs avec 2 800 recrutements « pour accompagner les jeunes » et faire face à cette hausse inexorable du chômage, a annoncé dimanche 30 août la ministre du travail, Elisabeth Borne.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi La rentrée affectée par la hausse inexorable du chômage

« On a prévu 1 300 emplois supplémentaires à Pôle emploi pour accompagner les jeunes, (…) 650 dès le mois de septembre », a-t-elle indiqué sur BFM-TV. En outre, il y aura 1 500 embauches, « dès le mois de septembre également, pour faire face à l’augmentation du nombre des demandeurs d’emploi », a poursuivi la ministre.

Ces 2 800 recrutements (en équivalent temps plein) se feront soit en CDI, soit en CDD, a-t-elle précisé, en renvoyant la question de la ventilation entre les types de contrats au « dialogue social au sein de Pôle emploi ».

Article réservé à nos abonnés Lire aussi En France, une baisse du chômage en trompe-l’œil au deuxième trimestre

Des recrutements qui pourraient être augmentés

Mme Borne a laissé entendre que ces chiffres pourraient être revus à la hausse si le marché de l’emploi continuait à se dégrader. « On aura des rendez-vous réguliers pour regarder la situation de l’emploi et adapter les effectifs. »

« Personne n’a envie que le chômage reste au niveau où il est, donc on espère que c’est temporaire », a-t-elle ajouté. L’objectif est « qu’on puisse continuer à avoir un accompagnement de qualité, et donc que chaque conseiller de Pôle emploi ait un portefeuille, un nombre de chômeurs accompagnés qui reste de taille raisonnable ».

Grâce à la reprise de l’activité à la suite du déconfinement, le chômage a confirmé en juillet le répit constaté depuis mai. Il demeure cependant à un niveau élevé, à 4,047 millions, soit 560 000 chômeurs de plus que fin février. Le gouvernement mise notamment sur les mesures annoncées en juillet pour faire face à l’arrivée de 750 000 jeunes sur le marché du travail, notamment les aides à l’embauche (4 000 euros) et au recrutement d’alternants (5 000 à 8 000 euros).

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Emploi des jeunes : « La palette d’outils du plan permet de toucher des catégories très différentes »

Fin juillet, en commentant les chiffres des inscrits à Pôle emploi en juin, Mme Borne avait estimé que l’opérateur public aurait « sans doute » besoin de « plusieurs milliers de postes » supplémentaires, « même si le niveau exact reste en discussion ».

Le Monde avec AFP


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page