Politiques

Port du masque, chasse, bien-être animal… le “8h30 franceinfo” de Julien Denormandie

Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation était l'invité du
Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation était l’invité du “8h30 franceinfo”, vendredi 28 août 2020. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation était l’invité du “8h30 franceinfo”, vendredi 28 août 2020. Port du masque obligatoire à Paris, suspension de la chasse à la glu, mutilation de chevaux, abattoirs visés par L214… Il répond aux questions de Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia.

Port du masque : “il faut sortir couvert”

Désormais, quand vous habitez à Paris, il faut sortir couvert, il faut avoir ce réflexe, explique Julien Denormandie, alors que le port du masque est obligatoire dès ce vendredi 28 août dans tout l’espace public de la capitale et sa petite couronne. “J’en appelle évidemment à la responsabilité de chacun”, ajoute-t-il.

“L’enjeu, c’est de protéger notre santé, et on a pleinement conscience que ces mesures ont des contraintes dans notre vie quotidienne”, insiste le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation.

Chasse à la glu : “On est un pays rempli de traditions”

Emmanuel Macron a décidé de suspendre la chasse à la glu pour les grives et les merles pour cette saison. Julien Denormandie qui dit “respecter profondément les chasseurs” estime que “souvent, on leur colle une image qui n’est pas l’image véritable des chasseurs”

On est un pays rempli de traditions, on ne nous l’enlèvera pas, et moi je trouve que c’est très bien. Ces traditions, elles nous font vivre, elles sont une part de notre identité, et les chasses traditionnelles en font partie”, continue le ministre de l’Agriculture.

Mutilation de chevaux : “On n’exclut absolument aucune piste”

Après plusieurs attaques visant des équidés en France depuis février, Julien Denormandie dénonce “des actes de cruauté d’une barbarie inimaginable, c’est une atrocité ce qu’il se passe, les images sont assez effroyables”.

On ne sait pas si c’est une communauté organisée ou s’il y a un effet de mimétisme. On n’exclut absolument aucune piste, ajoute le ministre de l’Agriculture après la diffusion, mardi 27 août, d’un portrait-robot d’un suspect par la gendarmerie de l’Yonne. 

Abattoirs visés par L214 : “Le défi c’est d’arrêter de stigmatiser”

Le 20 août, l’association L214 a publié une nouvelle vidéo qui dénonce les conditions de vie des canards dans un site d’élevage des Pyrénées-Atlantiques. Le défi vis-à-vis de tout ça, c’est d’arrêter de stigmatiser, réagit Julien Denormandie, “il faut accompagner les éleveurs dans ce qu’on appelle le bien-être animal, dans l’investissement dans leurs élevages.”

Pour le ministre de l’Agriculture, “Cette personne-là représente beaucoup plus quelqu’un qui est tout simplement un hors-la-loi qu’un éleveur. Parmi ses bâtiments, parfois l’éleveur ne les déclarait même pas, on ne les connaissait pas. Ça ne représente en rien l’élevage français.”

Retrouvez l’intégralité du “8h30 franceinfo” du vendredi 28 août 2020 :


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page