Politiques

“J’aurais rêvé de voir des dizaines de milliers de spectateurs” à Nice pour les trois premières épreuves, regrette Christian Estrosi


L’édition 2020 de la Grande Boucle débute samedi depuis la ville azuréenne mais les spectateurs ne pourront pas y assiter à cause de l’épidémie de coronavirus.

“J’aurais rêvé de voir des dizaines de milliers de spectateurs” à Nice pour les trois premières épreuves du Tour de France, a déclaré le maire Les Républicains de la ville Christian Estrosi vendredi 28 août sur franceinfo, à la veille du départ de la course depuis la ville azuréenne. Les spectateurs ne pourront pas y assister en raison de l’épidémie de Covid-19.

>> Covid-19, grosse concurrence, accent colombien… Pourquoi l’édition 2020 du Tour de France sera différente

Interrogé sur le manque à gagner que représente l’interdiction des spectateurs pour la ville, le maire se montre optimiste : “Je me dis que pour à peine plus cher qu’une campagne dans le métro à Paris, être vue par trois milliards et demi de téléspectateurs, pour notre ville comme pour toutes les villes de France qui seront traversées pendant ces trois semaines, c’est forcément une promotion et un investissement pour les années à venir où nous aurons un excellent retour”, imagine-t-il en assurant que l’économie du tourisme n’a baissé que de 4% cet été 2020.

L’élu Les Républicains préfère regarder “le verre à moitié plein” et considère que si le Tour de France n’avait pas eu lieu, cela n’aurait pas été “une bonne chose pour notre pays”. Selon lui, “pour la France, avoir montré que nous étions capables de surmonter cette crise avec le Tour de France, c’est un défi fantastique”, d’autant que les seuls tours qui ont été annulés l’ont été pendant les deux guerres mondiales.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page