Sports

Démare n’en finit plus de gagner


Arnaud Démare s’est imposé pour la deuxième fois en deux jours sur le Tour de Poitou-Charentes.

Arnaud Démare poursuit sur son excellente série. Après avoir étrenné par une victoire son maillot de champion de France en s’imposant jeudi, le sprinteur de la Groupama-FDJ a récidivé sur la 2e étape du Tour du Poitou-Charentes, en devançant cette fois l’Espagnol Ivan Garcia Cortina (Bahrain-McLaren).

C’est la septième victoire depuis le début du mois d’août pour le Picard, après Milan-Turin, le Tour de Wallonie (deux étapes et le général) et les championnats de France.

Lire aussi:
Toute l’actu du Cyclisme
Pinot peut-il gagner le Tour de France ?

Trulli

Précédent
Suivant

  • 1/13

    Primoz Roglic

    Vainqueur de la Vuelta l’an passé, le Slovène veut conquérir la Grande Boucle. Ses succès du mois d’août au Tour de l’Ain et sur le début du Dauphiné l’ont placé en favori n°1. Mais il a dû abandonner le Dauphiné après sa chute, et pourrait ne pas être à 100%…

  • 2/13

    Egan Bernal

    Vainqueur sortant, le prodige colombien sera l’atout n°1 d’Ineos, qui a choisi de lui faire confiance en écartant Froome et Thomas. Mais lui aussi a abandonné sur le Dauphiné, où il était un cran en-dessous de Roglic…

  • 3/13

    Thibaut Pinot

    Brillant l’an passé avant son abandon, le grimpeur français s’est rassuré sur le Dauphiné en terminant 2e. Il visera le podium du Tour, voire la gagne, et devrait être le principal adversaire des Ineos et des Jumbo-Visma.

  • 4/13

    Tom Dumoulin

    Le vainqueur du Giro 2017 arrive sur ce Tour en tant que lieutenant de Primoz Roglic. Mais il aimerait avoir sa chance pour jouer lui aussi le général…

  • 5/13

    Richard Carapaz

    Initialement prévu sur le Giro, où il devait défendre son maillot rose conquis l’an passé, le Vénézuélien a été choisi pour pallier la méforme de Froome et Thomas. Il sera un allié précieux pour Bernal. Ou une alternative…

  • 6/13

    Nairo Quintana

    En pleine renaissance en début de saison, sous les couleurs de l’équipe française Arkéa-Samsic, le Colombien a été renversé par une voiture début août et ne semblait pas au mieux sur le Dauphiné. Mais le Tour pourrait être une autre histoire…

  • 7/13

    Emanuel Buchmann

    Quatrième du Tour l’an passé, l’Allemand est une valeur montante. Mais lui aussi a dû abandonner le Dauphiné sur chute, et risque de ne pas être à 100% sur le Tour.

  • 8/13

    Daniel Martinez

    Le jeune Colombien a remporté le Dauphiné à la surprise général, en dominant Pinot le général. Suffisant pour en faire un homme à surveiller sur le Tour…

  • 9/13

    Tadej Pogacar

    Troisième de la Vuelta l’an passé, le jeune Slovène (21 ans) va découvrir le Tour dans la peau d’un candidat au Top 5. Voire mieux…

  • 10/13

    Miguel Angel Lopez

    Le Colombien sera le leader de la formation Astana. Un peu décevant sur le Dauphiné (5e), il peut créer la surprise et profiter du marquage entre les favoris.

  • 11/13

    Mikel Landa

    L’Espagnol de la Bahrain-McLaren a enfin le statut de leader unique qu’il réclamait. A son meilleur niveau, il peut viser le podium.

  • 12/13

    Et les autres français ?

    Cinquième d’un Tour de France où il aura passé 14 jours en jaune, Julian Alaphilippe ne visera pas le classement général cette année. Des coureurs comme Romain Bardet, Guillaume Martin, voire Warren Barguil et Pierre Rolland, peuvent espérer un Top 10 ou un Top 15 selon les circonstances de course.

  • 13/13

    Une flopée d’outsiders

    En vrac, on peut citer Richie Porte, Rigoberto Uran, Enric Mas, Dan Martin ou encore Adam Yates…


 

 





Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page