Sports

Renard envoie l’OL en finale de la Ligue des champions !

L’Olympique Lyonnais retourne en finale de la Ligue des champions, après avoir pris le meilleur sur le Paris Saint-Germain.

Pour la neuvième fois sur les onze dernières éditions, la section féminine de l’Olympique Lyonnais participera à la finale de la Ligue des champions. Si certains avaient encore quelques doutes, difficile de ne pas reconnaître que les Fenottes sont bien l’équipe de la décennie à l’échelle européenne, l’ogre qui mange ses adversaires un par un sans jamais perdre son appétit de titres.

Le PSG et sa bête noire

Mercredi soir au stade San Mamés de Bilbao, la troupe de Jean-Luc Vasseur est en effet parvenue à se sortir du piège tendu par le Paris Saint-Germain en demi-finale, sortant lauréate (1-0) d’une rencontre longtemps équitable et accrochée. Les joueuses du club de la capitale, forcément fatiguées d’être toujours dans l’ombre des Lyonnaises malgré deux finales de C1 perdues, en 2015 contre Francfort, et en 2017 contre… Lyon, ont tout tenté pour faire vaciller l’édifice adverse.

Geyoro, le rouge qui change tout

Tout était encore jouable à la mi-temps pour la formation d’Olivier Echouafni, puis la rencontre a basculé lorsque la milieu de terrain Grace Geyoro (23 ans), a écopé d’un second avertissement synonyme d’exclusion (66e). En infériorité numérique, la mission était presque impossible pour les Franciliennes. Et dès la minute suivante, sur un coup de pied arrêté parfaitement distribué par Amel Majri, la menace aérienne Wendie Renard se concrétise, l’internationale tricolore plaçant une tête parfaite pour débloquer la situation (1-0, 67e).

Un cinquième sacre de suite ?

L’Anglaise Nikita Parris sera bien expulsée elle aussi quelques instants plus tard (75e), mais rien n’y changera pour les Lyonnaises. Elles retournent en finale, avec la perspective de soulever le prestigieux trophée pour la cinquième fois consécutivement. Rendez-vous est pris dimanche au stade Anoeta de San Sebastian, contre Wolfsburg, tombeur (1-0) du FC Barcelone la veille.

Lire aussi :

Un cas de covid-19 au PSG
Wolfsburg, en attendant l’OL ou le PSG
Le Real Madrid s’adjuge la Youth League

Trulli

Précédent
Suivant

  • 1/12

    Nos 11 maillots préférés de Ligue 1

    Découvrez notre classement et nos notes !

  • 2/12

    Bordeaux domicile (5,5/10)

    Nouvel équipementier des Girondins, adidas offre un maillot home bleu marine sublimé par des rayures foncées. En dessous de l’habituelle scapulaire blanche, le sponsor maillot est toutefois trop envahissant.

  • 3/12

    Metz extérieur (6/10)

    Kappa propose 3 superbes maillots du FC Metz. Sur la tunique away, «les lignes blanches et crème» offrent un rendu impeccable et la finition en grenat est parfaite. A noter que le club a opté pour la seule Croix de Lorraine en emblème et non son logo entier.

  • 4/12

    Rennes extérieur (6/10)

    Pour le 2e maillot du Stade Rennais, Puma s’est lancé dans un sacré défi, celui de reprendre les motifs du drapeau breton avec ces fameuses mouchetures noires. Le dosage entre les différentes bandes est remarquable. C’est une grande réussite !

  • 5/12

    PSG extérieur (6,5/10)

    Nike a repris le motif Hechter pour les deux maillots du PSG avec un away blanc super propre, frappé de sa bande rouge centrale. Le col façon polo ne plaira pas à tout le monde, néanmoins.

  • 6/12

    OM domicile (6,5/10)

    Le premier maillot de l’OM brille par sa simplicité. Des rayures et des «formes géométriques», presque invisibles, donnent un fond blanc magnifique. Comme pour les autres maillots Puma cette saison, le col et les bords de manche bleu (la couleur du logo) sont parfaits.

  • 7/12

    Angers domicile (6,5/10)

    Equipementier du SCO depuis 2013, Kappa a souvent eu du mal à composer avec le design du club. Cette fois-ci, les rayures noires sur fond blanc (pour une fois appliquées aux manches) en font un très beau maillot. D’autant que le sponsor est bien intégré.

  • 8/12

    Nice extérieur (7/10)

    Si le maillot home du Gym n’est pas à notre goût, le 2e maillot pensé par l’équipementier italien Macron est sublime. Une double bande rouge et noir est utilisée pour le col, le bord des manches mais aussi pour entourer le sponsor maillot.

  • 9/12

    Monaco domicile (7,5/10)

    Pour la tunique classique de l’ASM, Kappa avait opté pour une diagonale à hauteur du ventre l’an dernier. Cette fois-ci, la diagonale débute sur l’épaule droite pour un rendu magnifique.

  • 10/12

    Lorient extérieur (7,5)

    Kappa est encore à l’honneur et réalise un autre maillot clair magnifique, en l’occurrence l’away blanc du FC Lorient. La bande diagonale orange, avec des nuances d’orange, est une idée géniale.

  • 11/12

    PSG domicile (8,5/10)

    Pour les 50 ans du PSG, Nike reprend à la perfection la «bande Hechter» rouge pour rappeler l’époque glorieuse du club. Les petites bandes blanches donnent du relief à ce maillot, le col en V est bien pensé et le logo d’Accor ne gâche pas trop la tunique.

  • 12/12

    Metz third (8,5/10)

    Notre coup de cœur et notre vainqueur à égalité avec le maillot du PSG. Le choix de la couleur, un «bleu pétrole», envoie ce third du FC Metz au-dessus du game. Le grenat, la couleur du club, reste présent et le sponsor maillot a une taille parfaite. Décidément, Kappa a fait le bonheur de ses 5 clubs de Ligue 1.





Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page