Politiques

Des dégradations négationnistes à Oradour-sur-Glane


Sur la stèle à l’entrée du Centre de la mémoire, le mot “martyr” a été remplacé par le mot “menteur” et le graffiti indique aussi le nom d’un militant négationniste. Dans le village, l’émotion reste vive. “Je trouve ça odieux, c’est irrespectueux, c’est impossible de penser ça“, fustige une habitante. “Pourquoi faire des choses pareilles ? A quoi ça sert franchement ?“, s’interroge un autre Radounaud.

Le 10 juin 1944, le village de Haute-Vienne est pris d’assaut par une division SS. Les nazis enferment les hommes dans des granges et les mitraillent. Ils emprisonnent également femmes et enfants dans l’église d’Oradour avant de l’incendier. 642 personnes auront péri dans le massacre. “Souiller ce lieu de recueillement, c’est aussi salir la mémoire de nos martyrs“, a expliqué le Premier ministre Jean Castex. Une enquête a été ouverte par le parquet de Limoges pour retrouver les auteurs de ces dégradations.

Le JT

Les autres sujets du JT


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page