Sports

« Rendre la vie difficile aux Mercedes », le credo de Verstappen

Lewis Hamilton s’est adjugé la pole position du Grand Prix d’Espagne ce samedi à Barcelone. Devant son coéquipier Mercedes Valtteri Bottas et la Red Bull d’un Max Verstappen qui n’a pas dit son dernier mot.

Moins d’une semaine après la belle victoire de Max Verstappen à Silverstone dans le cadre du Grand Prix du 70e anniversaire de la F1, Lewis Hamilton et le team Mercedes ont repris leurs aises sur le circuit à l’occasion des qualifications du Grand Prix d’Espagne. Pour la cinquième fois en sept ans ici à Barcelone, le Britannique s’est adjugé la pole avec un chrono référence de 1’15 »584 – soit 59 millièmes plus vite que son coéquipier Valtteri Bottas.

« C’est toujours serré avec Lewis, même si j’ai souffert aujourd’hui, surtout dans le dernier secteur où lui a vraiment fait du bon boulot, dixit le Finlandais, à chaud, sur l’antenne de Canal+.  On sécurise la première ligne pour l’équipe, c’est très bien. En tout cas, je vais me battre pour la première place demain, faîtes-moi confiance ! » Poleman ici même l’an dernier, Bottas promet une fois encore de challenger son leader, lequel se méfie de la course à venir.

Leclerc grogne, Gasly jubile

« Les qualifs étaient intenses, souffle le sextuple champion du monde. Notamment à cause de la chaleur car les pneus et les machines souffrent beaucoup. » Ce facteur météo peut jouer pour la concurrence, Max Verstappen, troisième sur la grille, en a conscience et ne cache pas ses ambitions malgré ses sept dixièmes de passif enregistrés ce jour. « On sera sans doute plus proche en course, on verra demain, claironne le Batave, vainqueur de son tout premier Grand Prix ici en Catalogne en 2016. Je me sens mieux dans la voiture, je sais que c’est dur de dépasser sur ce circuit mais on fera tout pour rendre la vie difficile aux Mercedes ! »

Autres outsiders à ne pas négliger, les pilotes Racing Point Sergio Perez et Lance Stroll, relégués eux à neuf dixièmes et une seconde. Pour son retour après deux semaines de confinement post-covid, le premier s’est révélé compétitif et audacieux en piste. Même chose pour les McLaren de Carlos Sainz et Lando Norris, qui trustent la quatrième ligne dans le sillage de la Red Bull d’Alexander Albon. La première Ferrari, ainsi, se contente du neuvième échelon ; Charles Leclerc accusant un retard de 1″5 sur la pole. « Je ne suis pas content aujourd’hui, clame le Monégasque. La voiture n’était pas trop mal au début des qualifs puis ça a été de pire en pire, il faut vraiment qu’on bosse ! » Ce n’est pas Sebastian Vettel, privé de Q3 et 11e au final, qui le contredira. Dixième pour sa part, Pierre Gasly en revanche est un homme heureux au volant de son Alpha Tauri. Le voilà crédité d’un 9-0 sans appel en qualifications face à son coéquipier Daniil Kvyat, 12e du jour.

Lire aussi:
Ocon envoie sa Renault dans le mur (vidéo)
Première victoire pour Verstappen !

Trulli

Précédent
Suivant

  • 1/16

    Ocon en piste

    Renault a débuté en piste avec Esteban Ocon à Barcelone. Mais le jaune devrait être plus présent sur la version finale…

  • 2/16

    Alpha Tauri, première !

    c’est Daniil Kvyat qui a pris la piste en premier pour l’écurie Alpha Tauri, anciennement Toro Rosso.

  • 3/16

    Leclerc à la place de Vettel

    La SF1000 a débuté à Barcelone avec Charles Leclerc et non pas Sebastian Vettel comme prévu.

  • 4/16

    Red Bull se montre

    Il a fallu patienter jusqu’aux premiers essais à Barcelone pour voir les contours de la RB16, pilotée par Verstappen.

  • 5/16

    McLaren avec Sainz

    Carlos Sainz est le premier en piste pour une McLaren Renault qui n’a pas changé ses couleurs.

  • 6/16

    Le champion du monde se dévoile

    Toto Wolff pose avec Jim Ratcliffe, le grand patron d’Ineos qui fait son apparition sur les Flèches d’Argent.

  • 7/16

    Mercedes et son nouveau sponsor

    Le nouveau bolide de Lewis Hamilton est fin prêt comme le prouve cette vue de haut.

  • 8/16

    Ferrari fait les choses en grand

    Une présentation en très grande pompe pour Ferrari. Avec le grand patron et les deux pilotes: Charles Leclerc et Sebastian Vettel.

  • 9/16

    La SF 1000 à l’honneur

    Charles Leclerc et Sebastian Vettel ont pu admirer leur nouvelle monoplace avec les yeux grands ouverts.

  • 10/16

    McLaren dans la continuité

    De retour au premier plan en 2019, McLaren n’a rien changé à ses couleurs ni à ses pilotes puisque Carlos Sainz et Lando Norris seront encore de la partie.

  • 11/16

    Alpha Tauri entre en scène

    Ce n’est plus Toro Rosso mais Alpha Tauri. Pierre Gasly, ravi d’enfin pouvoir évoluer dans la continuité, et Daniil Kvyat vont changer de peau en 2020.

  • 12/16

    La nouvelle Alfa Roméo

    Le rouge et le blanc sont de retour pour la présentation de la C39 avec Kimi Räikkönen et Antonio Giovinazzi en piste.

  • 13/16

    Grosjean est attendu

    La saison dernière a été très compliquée pour Haas et Romain Grosjean. L’heure du renouveau a sonné.

  • 14/16

    Haas côté face

    Pour cette nouvelle saison, Haas va essayer de débuter aussi fort mais sans commettre d’erreur ni en piste ni dans les stands.

  • 15/16

    Racing Point veut remonter la pente

    Le rose reste de mise pour Sergio Perez et Lance Stroll. Mais l’ambition est grande avec l’arrivée d’Aston Martin.

  • 16/16

    Williams vers le renouveau

    L’écurie Williams espère enfin sortir de sa torpeur cette saison. George Russell est resté et fera cette fois équipe avec Nicholas Latifi.



Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page