Auto-Moto

Mazda : la technologie au service de la sécurité

Les nouveaux modèles automobiles ne cessent de progresser en matière de technologies dédiées à la sécurité. Chez Mazda, les différents dispositifs de sécurité active sont regroupés sous l’égide de la technologie i-ACTIVSENSE, dont la finalité consiste à aider le conducteur à éviter un accident ou à en diminuer les conséquences s’il est inévitable. Quels sont ces différents dispositifs ? Comment fonctionnent-ils ? Toutes les réponses ci-dessous. A noter que tous les équipements suivants sont de série sur CX-30 et Mazda3 dès l’entrée de gamme, sauf l’équipement ALH.

Le système de surveillance de l’angle mort (BSM)

Il fait appel à des détecteurs à radar placés de chaque côté du véhicule pour repérer un objet ou un autre véhicule situé dans la zone de l’angle mort, jusqu’à huit mètres. Sa présence est signalée au conducteur par le biais d’un témoin lumineux activé dans le rétroviseur extérieur du côté concerné.

Reconnaissance active d’obstacles mobiles en marche arrière (RCTA)

A l’instar du système de surveillance de l’angle mort, il s’appuie sur les détecteurs à radar latéraux pour déceler la présence d’un autre véhicule approchant sur le côté. Lors d’une manœuvre de recul, le conducteur est averti par l’activation du témoin lumineux dans le rétroviseur extérieur du côté concerné, doublé d’un signal sonore.

Système de maintien de trajectoire (LAS)

Activé au-delà de 65 km/h, il a recours à une caméra fixée au pare-brise, chargée de surveiller les lignes de démarcation des voies. Un changement de file imprévu est signalé par l’activation d’un témoin lumineux et d’un signal sonore sur le côté concerné, en sachant que le système est logiquement désactivé lorsque le conducteur met son clignotant.

Phares à LED Adaptatifs (ALH)

Conçu pour fonctionner la nuit, le système de phares à LED adaptatifs (ALH) analyse automatiquement les véhicules qui vous précèdent ou qui approchent dans la direction opposée, passant automatiquement des feux de route aux feux de croisement en éteignant les ampoules LED individuelles. Cela permet de conduire avec les feux de route allumés en tout temps, améliorant considérablement la visibilité lors de la conduite de nuit, sans éblouir les autres conducteurs.

Aide au freinage intelligent en mode urbain (SCBS)

Activé entre 4 et 30 km/h, il utilise un détecteur à laser dans le haut du pare-brise pour repérer un véhicule situé jusqu’à six mètres devant. Si le conducteur ne freine pas, ou pas assez tôt, le système déclenche le freinage à sa place pour prévenir une collision à basse vitesse ou en atténuer la force.

Système d’aide au freinage intelligent (SBS)

Cette fois, il s’agit d’éviter ou de réduire la gravité des collisions à des vitesses supérieures à 30 km/h. En s’appuyant sur une détection d’une portée de 200 mètres vers l’avant, le système opère le freinage du véhicule pour prévenir un risque de collision.

Le régulateur de vitesse adaptatif Mazda (MRCC)

Activé au-delà de 30 km/h, il utilise un détecteur à radar à l’avant dans le but de garder une distance de sécurité avec le véhicule qui précède. Le conducteur a le loisir de régler cette distance à l’aide d’une commande au volant.

Avertisseur d’obstacle frontal (FOW)

Dès 15 km/h, la distance avec le véhicule qui précède est surveillée par un détecteur à radar à l’avant. En cas de risque élevé de collision, le système avertit le conducteur à l’aide d’un témoin lumineux et d’un signal sonore continu.

A lire aussi sur Mazda :

5 choses à savoir sur le Mazda CX-30

Mazda 3 : l’alternative gagnante

Mazda 3 : quelle version choisir ?


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page