Politiques

la France rend hommage aux victimes


Pour honorer la mémoire des six humanitaires tués au Niger, leurs familles ont obtenu une cérémonie discrète, sobre, humble et sans bruit. Seul le Premier ministre Jean Castex prend la parole : un discours volontairement non-politique, directement adressé aux proches des victimes. “Ces enfants, qui vous ont été arrachés par des tueurs sanguinaires, pourraient être les miens. Ils avaient entre 25 et 31 ans, ils étaient jeunes, généreux et brillants. Leur altruisme impose.” 

Charline, Antonin, Nadifa, Stella, Myriam et Léo, six victimes du terrorisme, cela fait peu de doutes pour le Premier ministre. “C’est très vraisemblablement la même haine, la même lâcheté qui était à l’œuvre au Niger et au Bataclan”, affirme Jean Castex. Les victimes s’étaient formées avec le plus grand sérieux à cette mission humanitaire. Tous savaient que leur travail au plus près des populations était dangereux.

Le JT

Les autres sujets du JT


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page