Auto-Moto

Délocalisations dans l’automobile : les chiffres qui font mal

Production de voitures en France

Ces quinze dernières années, le nombre de voitures assemblées sur le territoire français a été divisé par deux.

Nombre d’emplois

Depuis 2004, le nombre d’emplois liés à la conception ou à la fabrication de voitures a reculé d’un tiers dans l’Hexagone.

Les cinq moments-clés

2004 : entrée dans l’Union européenne de 10 nouveaux pays, dont la République tchèque, la Slovénie et la Slovaquie.

2006 : plus d’un véhicule sur deux commercialisés par une marque française provient d’un pays étranger.

2014 : fermeture de l’usine d’assemblage PSA d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

2017 : pour la première fois, les équipementiers importent plus en France qu’ils n’exportent.

2019 : la Renault Clio V est entièrement fabriquée à Bursa (Turquie)

Les nouveaux géants automobiles

Pendant que la France a quasiment divisé par deux le nombre de voitures assemblées sur son territoire, la Chine ou la Slovaquie ont multiplié leur production par cinq. La République populaire a même doublé le Japon au premier rang des fabricants mondial au début de la décennie.

La politique industrielle des groupes PSA et Renault

Déjà bien entamée au milieu des années 2000, l’internationalisation des deux groupes automobiles français s’est poursuivie ces dernières années. Ainsi quelques modèles emblématiques ont quitté les chaînes d’assemblages tricolores, comme la Clio ou la 208.

A lire sur auto-moto.com :

Quelles sont les voitures vraiment fabriquées en France ?

Smart quittera bientôt la France

Les voitures les plus vendues en France


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer