Sports

Que vaut l’Atalanta face aux gros ?

Confronté à de nombreuses déconvenues, le PSG se placerait presque dans la peau de l’outsider à l’heure d’affronter l’Atalanta Bergame en quart de finale de la Ligue des champions. Mais que vaut véritablement la Dea quand il s’agit d’en découdre avec un top club ?

L’Atalanta Bergame, c’est plus de 100 ans d’existence pour une Coupe d’Italie remportée en 1963, et un sommet atteint en Serie A ces deux dernières années, borné au troisième échelon de l’élite. Jusqu’alors, le principal fait d’armes de la Dea sur la scène européenne restait cette demi-finale de Coupe des Coupes ralliée en 1988 alors que le club évoluait en Serie B. Mais pour leur première participation à la Ligue des champions cette saison, les Bergamasques ont frappé fort, s’invitant dans un Final 8 improvisé pour faire face à la crise sanitaire.

Pour parvenir à ce stade des quarts de finale et y défier le PSG, l’Atalanta est d’abord passée par un trou de souris. Lors de la phase initiale en effet, la Dea a perdu ses trois premiers matches dans un groupe complété par Manchester City, le Shakhtar Donetsk et le Dinamo Zagreb, ne récoltant guère qu’un point en quatre journées pour finalement s’en tirer avec sept unités au compteur. Face aux Citizens, le club de Bergame a même encaissé un lourd revers (5-1), obtenant un match nul heureux et salvateur au retour (1-1) avec 42% de possession de balle seulement.

Un plafond de verre en Serie A

Certes en huitièmes de finale, les hommes de Gian Piero Gasperini ont fait parler la poudre et nettement pris la mesure de Valence (victoires 4-1 et 3-4), mais c’était alors contre une équipe en difficulté, neuvième seulement de son championnat et sanctionnée sur la période d’une série terne de trois défaites, trois nuls et deux victoires à l’échelle nationale. Quant au seul match couperet que les Bergamasques ont eu à disputer cette saison – en Coupe d’Italie – ce fut un flop : un revers encaissé devant la Fiorentina (2-1) dès leur entrée en lice en huitième de finale.

Malgré leur podium et leur puissance de feu sans commune mesure de l’autre côté des Alpes (98 buts marqués en 38 levées de Serie A), les Zapata et consorts ont du reste buté sur leurs deux principaux adversaires : leurs devanciers de la Juventus et de l’Inter. Face à aux Bianconeri, l’Atalanta a enregistré un nul à Turin (2-2) mais s’est inclinée sur ses terres (1-3). Même chose contre les Nerazzurri, tenus en échec à Milan (1-1) mais vainqueurs à Bergame le 1er août dernier (0-2).

Si l’on ajoute les quatre autres grosses cylindrées de l’élite transalpine – la Lazio, la Roma, l’AC Milan et le Napoli – le bilan est certes plus flatteur puisque la Dea affiche cinq succès, cinq nuls et deux défaites au cumul de ces chocs. Paris toutefois est plus de la trempe d’un Inter que d’un AC Milan. Aussi la logique paraît-elle implacable : s’il est un challenger dans ce quart de C1 entre le PSG et l’Atalanta, c’est bien du côté de Bergame qu’il se trouve.

Lire aussi:
La tuile pour Verratti !
L’Atalanta aussi déplore des blessés
Même Tuchel est blessé !

Trulli

Précédent
Suivant

  • 1/17

    Berat Djimsiti

    Prêté par Benevento

  • 2/17

    Hans Hateboer

    Acheté 1 M€ en 2017 (Groningue)

  • 3/17

    José Louis Palomino

    Acheté 4,5M€ en 2017 (Ludogorets)

  • 4/17

    Josip Ilicic

    Acheté 5,75 M€ en 2017 (Fiorentina)

  • 5/17

    Luis Muriel

    Acheté 20 M€ en 2019 (Séville)

  • 6/17

    Mario Pasalic

    Prêté par Chelsea

  • 7/17

    Marten de Roon

    Acheté 13,5 M€ en 2017 (Middlesbrough )

  • 8/17

    Mattia Caldara

    Prêté par l’AC Milan

  • 9/17

    Papu Gomez

    Acheté 4,5 M€ en 2014 (Metalist Kharkiv)

  • 10/17

    Pierluigi Gollini

    Confronté à de nombreuses déconvenues, le PSG se placerait presque dans la peau de l’outsider à l’heure d’affronter l’Atalanta Bergame en quart de finale de la Ligue des champions. Mais que vaut véritablement la Dea quand il s’agit d’en découdre avec un top club ? L’Atalanta Bergame, c’est plus de 100 ans d’existence pour une Coupe […]

  • 11/17

    Rafael Toloi

    Acheté 3,9 M€ en 2015 (Sao Paulo)

  • 12/17

    Remo Freuler

    Acheté 2 M€ en 2016 (Lucerne)

  • 13/17

    Robin Gosens

    Acheté 0,9 M€ en 2017 (Heracles)

  • 14/17

    Ruslan Malinovskyi

    Acheté 13,6 M€ en 2019 (Genk)

  • 15/17

    Timothy Castagne

    Acheté 6,5 M€ en 2017 (Genk)

  • 16/17

    Duvan Zapata

    Acheté 12 M€ à la Sampdoria, Duvan Zapata en vaut bien plus après cette saison à l’Atalanta Bergame. L’attaquant international colombien est courtisé par l’Atlético Madrid qui cherche activement un neuf. Mais le club italien n’a pas du tout envie de le lâcher.

  • 17/17

    Adrien Tameze

    Prêté par Nice



Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page