Femme

ou comment se faire planter à l’heure du rencard 

En amour comme à la guerre, tous les coups sont permis. Une citation qui trouve écho auprès de bon nombre d’entre nous qui se souviendront de ce rendez-vous amoureux … Qui n’a jamais eu lieu. 

Le Glamboozling c’est quoi au juste ? 

Pas question de prendre des pincettes pour expliquer ce terme pas franchement sexy, car sans le savoir, nous avons (presque) toutes et tous été victimes du Glamboozling

Et pour cause, après l’épopée du largage par SMS le lendemain du rencard, voici que s’installe l’ère du Glamboozling : ou comment se faire poser un lapin avant même d’avoir eu un premier rendez-vous amoureux. Et malheureusement, cette technique peu flatteuse est commune à beaucoup d’utilisateurs des sites et des applis de rencontre, sur lesquelles enchaîner des rencards devient parfois une habitude. « Pourquoi perdre son temps, donc ? » .

Se faire poser un lapin : le faux espoir par excellence

Lâche, nous diriez-vous ? Disons que c’est un sujet qui fait débat. Nombreuses peuvent être les raisons qui poussent notre crush à ne jamais pointer le bout de son nez, et nous faire poireauter en terrasse d’un café. Et pourtant, lâcher un petit texto, histoire de nous prévenir, ne coûte pas grand chose.

Ne jamais se remettre en question

Oui, nous sommes formidables, et non, notre personnalité ne doit jamais être remise en question. Nous sommes simplement victimes parmi tant d’autres d’un date qui n’a pas assumé. Car à moins d’avoir une excuse en béton, poser un lapin à quelqu’un n’est justifiable sous aucun prétexte. Aucun. 

Faisons donc un bref rappel à l’ordre. Planter une personne à l’heure du rendez-vous est dur à encaisser. Nous ne sommes pas tous équipés du même bouclier pour protéger nos sentiments face à cette situation. Si pour certains l’énervement et la frustration entrent en jeu, pour d’autres la confiance peut prendre un sacré coup, « Est-ce que je lui plaisais vraiment ?», « Est-ce que c’est encore moi qui me fais des films ? ». Stop. 

Relativiser avant tout

Nul besoin de passer au peigne fin les éléments susceptibles d’avoir fait changer notre target d’avis. Gagnons du temps, passons à autre chose. Pour nous, pour notre bien, et parce qu’on mérite mieux.

Désormais, se pomponner pendant des lustres dans la salle de bain, changer les draps du lit, se faire poser un masque pour assurer lors du premier rencard : c’est fini. Cette fois, c’était le plantage de trop et on anticipe. Faisons-nous la promesse de ne plus se donner tant de mal pour une personne que nous ne connaissons pas encore. Laissons-lui une chance, mais allons au rencard sans prise de tête. Car à l’avenir, nous n’avons plus qu’un seul mot d’ordre : relativiser.

À lire également :




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page