Sports

Prison, suspension… Quelle sanction pour Groenewegen?

Responsable de la terrible chute qui a placé Fabio Jakobsen dans le coma, Dylan Groenewegen est désormais dans le viseur de la Commission de Discipline de l’UCI.

« Ils doivent mettre ce garçon de Jumbo-Visma en prison. » Patrick Lefevere est en colère. Le manager de la Deceuninck-Quick Step en veut énormément à Dylan Groenewegen, coupable d’avoir provoqué une chute terrifiante à l’arrivée du Tour de Pologne« Je vais aller au tribunal. De tels actes n’ont pas leur place dans le cyclisme. C’est un acte criminel monsieur Groenewegen », a pesté le Belge sur Twitter.

Que risque Groenewegen ?

« Ils doivent le suspendre à vie. Honte à toi », a plaidé Remco Evenepoel, avant de retirer son tweet. Plus qu’une sanction juridique, qui serait une grande première, le Néerlandais risque une suspension de la part de l’UCI, qui « considère ce comportement inacceptable et interpelle la Commission Disciplinaire pour qu’elle adopte des sanctions adaptées aux événements. » Exclu du Tour de Pologne, Groenewegen ne devait pas être au départ du Tour de France à la fin du mois, où son équipe misera sur les grimpeurs (Roglic, Dumoulin…). Son principal objectif devait être le Tour d’Italie en octobre.

Jakobsen opéré pendant cinq heures

Le coureur de la Deceuninck-Quick Step a été opéré du visage dans la nuit de mercredi à jeudi. L’intervention aurait duré cinq heures, selon les médias polonais. Les médecins vont tenter dans la journée de sortir Jaboksen du coma artificiel dans lequel il est actuellement plongé. Jeudi matin, Lefevere a expliqué sur une radio belge que son coureur « s’est cassé tous les os du visage (…) Nous continuons à prier pour qu’il survive ». Si son cerveau ne serait pas trop touché, Jakobsen connaîtrait des difficultés respiratoires liées à ses blessures autour de sa poitrine, relaye la RTBF.

Les organisateurs du Tour de Pologne mis en cause

L’arrivée de la 1ère étape du Tour de Pologne était-elle trop dangereuse ? C’est l’avis de Simon Geschke (CCC). « Chaque année, le même sprint en descente idiot au Tour de Pologne. Chaque année, je me demande pourquoi l’organisation pense que c’est une bonne idée. Les sprints massifs sont assez dangereux, vous n’avez pas besoin d’une arrivée en descente à 80 km/h ! », a déploré le coureur allemand. Autre problème, les barrières qui n’ont pas tenu ce qui a conduit Jakobsen à être stoppé net dans sa chute, de manière violente. La différence est criante avec la chute de Mark Cavendish sur le Tour de France 2017, lorsque Peter Sagan l’avait envoyé au sol.

Lire aussi: 
Toute l’actu du cyclisme
Jakobsen dans un état grave mais stable
Hué par un spectateur, Froome s’énerve (vidéo)

 




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page