Auto-Moto

Une Mazda MX-5 Shooting Brake, ça donnerait quoi ?

Cela fait déjà cinq ans que l’actuelle génération de la Mazda MX-5 est présente dans le catalogue de la marque, rencontrant toujours un vrai succès auprès des passionnés, à l’heure où les cabriolets plaisir se font de plus en plus rares. Disponible en deux versions, RF à capote souple et ST à toit dur, le petit roadster japonais n’a jamais connu d’autres déclinaisons, hormis une silhouette coupé méconnue sur la 2èmegénération. Pourtant, beaucoup de graphistes ont imaginé la star de la marque nippone sous d’autres formes, et notamment en break de chasse, une carrosserie très désirable et adoptée par de nombreux constructeur. La dernière création en date autour de cette version nous vient du graphiste José Antonio Aranda, qui a imaginé à quoi pourrait ressembler la Mazda MX-5 Shooting Brake.

Que l’on aime ou pas, le résultat vaut le coup d’œil, alors que les lignes générales ne sont pas sans nous rappeler la mythique BMW Z3. Uniquement visible de profil, cette version insolite voit sa face avant originelle conservée, reprenant les éléments stylistiques déjà bien connus sur l’actuelle MX-5. Mais ici, le pro de la tablette graphique ne s’est pas contenté de greffer un arrière différent, mais a largement retravaillé le style du roadster, en allongeant l’empattement et en ajoutant une nouvelle lunette à l’arrière. A en croire les images, les feux arrière originels de la MX-5 auraient été préservés, de même que le bouclier. L’intérieur n’a semble t-il pas été modifié par l’artiste, restant donc identique à celui du cabriolet que l’on connaît déjà bien.

Un roadster mythique

Pour rappel, la Mazda MX-5 ND fut lancée en septembre 2015, quelques mois après avoir été dévoilée au salon de Genève en mars. Légèrement restylée en 2018, le petit cabriolet est disponible avec deux carrosseries et deux motorisations, à savoir le 1,5 litre 132 chevaux et le 2,0 litres 184 chevaux, remplaçant la déclinaison forte de 160 équidés, supprimée du catalogue au restylage. Cousine technique de la disparue Fiat 124 Spyder, la petite japonaise avait été élue Voiture Mondiale de l’Année 2016, et fut vendue à plus d’un million d’exemplaires depuis le lancement de la toute première version, en 1989. Déclinée en de nombreuses séries spéciales, dont la dernière en date est l’Eunos Edition, la Mazda MX-5 est actuellement accessible à partir de 28 900 €.

Photo : José Antonio Aranda

Découvrez nos derniers articles sur la Mazda MX-5 :

Mazda MX-5 « 3 » occasion : notre avis, à partir de 9 000 euros

Mazda MX-5 Eunos Edition : un bel hommage au passé

Mazda MX-5 2019 – ESSAI : plaisir et normes




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page