Santé

Le cannabis comme remède antidouleur pour les patients atteints de drépanocytose ?


Une nouvelle étude avance que le cannabis pourrait aider les patients atteints de drépanocytose à lutter contre leurs douleurs chroniques. Un premier pas qui devra être confirmé à l’avenir.

Vapoter du cannabis pourrait devenir une nouvelle manière de lutter contre la douleur pour les patients atteints de drépanocytose. Cette maladie des globules rouges est à l’origine de carences en oxygène causant des crises de douleur chroniques très pénibles pour les personnes qui en sont atteintes. Mais grâce au vapotage, les scientifiques auraient possiblement trouvé une nouvelle façon sûre de réduire la souffrance des patients.

Des résultats à confirmer

« Les résultats de ces essais démontrent que la vaporisation de cannabis serait généralement sans danger », commente Kalpna Gupta, codirectrice de l’étude. « Ils suggèrent également que les patients atteints de drépanocytose pourraient réduire leur douleur avec le cannabis, et que le cannabis pourrait aider la société à faire face à l’actuelle crise des opioïdes. » Contrairement au cannabis injecté ou en prise orale, seule une petite quantité du cannabis inhalé pénétrerait dans le corps. L’étude, de faible envergure (23 sujets au total), devra être reproduite afin de confirmer ces résultats. En effet, bien que la douleur ait été amoindrie en comparaison au groupe placebo, la différence mesurée n’est pas statistiquement significative.

Intéressé par ce que vous venez de lire ?


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page