Economie

Malgré la crise, les résultats des GAFA dépassent toutes les prévisions

Les logos des GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon), le 28 septembre 2017, à Hédé-Bazouges (Ille-et-Vilaine).

Le contraste est saisissant : avec – 32,9 %, les Etats-Unis annoncent le plus fort recul trimestriel de leur PIB en rythme annualisé depuis la seconde guerre mondiale, mais les géants du numérique dépassent toutes les attentes des analystes dans leurs résultats d’avril à juin : + 40 % de chiffre d’affaires pour Amazon. Les PDG de Google, Amazon, Facebook et Apple ont subi mercredi un interrogatoire inédit dans le cadre d’une enquête parlementaire sur leurs possibles abus de position dominante, mais vingt-quatre heures après, leur capitalisation boursière a grimpé de 250 milliards de dollars (210 milliards d’euros), en raison des bons chiffres annoncés, a calculé l’agence Bloomberg.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Ralentissement économique historique et récession aux Etats-Unis

Les GAFA pèsent désormais 4 900 milliards dollars en Bourse. Et l’analyste Dan Ives, de la société d’investissement Wedbush Securities, anticipe déjà qu’Apple va bientôt devenir la première entreprise à dépasser les 2 000 milliards.

« Du jamais-vu »

Amazon a publié les résultats les plus impressionnants. Ses revenus ont atteint 88,9 milliards de dollars au deuxième trimestre et son résultat opérationnel a presque doublé, à 5,8 milliards. Le confinement favorise l’e-commerce. Les clients se mettent même à acheter chez Amazon des produits d’épicerie, dont les ventes ont triplé par rapport à l’année dernière. « La demande générale est très élevée », commente l’entreprise.

Le chiffre d’affaires d’Apple a crû de 11 %, alors que les analystes prévoyaient un recul de 3 %

Les ventes du second trimestre, habituellement plus basses, dépassent celles du dernier trimestre 2019, « du jamais-vu ». Le nombre des abonnés du programme de fidélisation Prime augmente et leur consommation de vidéo en ligne a doublé en un an. L’activité d’hébergement de données dans le cloud AWS bénéficie aussi du confinement. Signe du boom : Amazon prévoit d’augmenter sa capacité mondiale de stockage jusqu’à 50 % en 2020, alors que l’implantation de ses entrepôts d’e-commerce fait débat en France.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi GAFA : « Avec le pouvoir viennent les responsabilités »

Le chiffre d’affaires d’Apple a crû de 11 %, alors que les analystes prévoyaient un recul de 3 %. Il atteint 59,7 milliards de dollars, dont 13 pour les services (App Store, Apple Music, Apple Pay…). La marge reste très élevée, avec un résultat opérationnel de 13 milliards de dollars. Alors qu’Apple a dû, en raison de la pandémie, fermer des magasins, les ventes de ses nouveaux iPhone, notamment SE, sont bonnes. Le chiffre d’affaires en Chine se rétablit (+ 1,9 %). Le fabricant d’appareils bénéficie lui aussi du confinement, qui pousse les gens à passer davantage de temps en ligne.

Il vous reste 33.63% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page