Femme

19 pièces mode qu’on adore et que les hommes détestent

  • Le bob

    Ce qu’on se dit :

    Avec sa dégaine nonchalante, ses airs m’as-tu vu et son côté mode assumé, le bob s’invite sur les têtes des filles en vogue. Aussi bien crédible à la plage, qu’en ville, ce couvre-chef nous protège des U.V. avec panache.

    Ce qu’ils se disent :

    « Sympa ce seau sur ta tête ! »

  • Le jean boyfriend

    Ce qu’on se dit :

    Après le split pant (à ourlet fendu), le jean flare, c’est au tour du jean boyfriend de prendre la place qui lui revient de droit. Décontracté et gage d’un confort inégalé, ce jean comme pioché dans le dressing masculin, se porte avec presque tout.

    Ce qu’ils se disent :

    « Il fallait me dire si tu voulais piquer mon jean ! », « Tu t’es encore planté de taille quand tu l’as commandé. En plus, je suis sûr qu’il n’est pas remboursé ? ».  

  • Les tongs plates et à talons

    Ce qu’on se dit :
    Idéales pour mettre en valeur notre pédicure estivale sans se torde une cheville, les tongs se portent en ville avec style. Plates ou à talons, ces chaussures de touristes prennent du galon et confèrent une allure aussi cool que branchée. À condition de bien les associer.
    Ce qu’ils se disent :
    « Je croyais que les tongs étaient réservées à la plage uniquement ? Je comprends mieux pourquoi. », « Ôte-moi ça ! Elles te font de ces pieds, ne regarde pas ! », ou encore, « Des flip flop  ? Là c’est plutôt un flop ! ».

  • Le pantalon en simili cuir

    Ce qu’on se dit :

    Alternative idéale au pantalon en jean, le pantalon en cuir vegan se twiste avec presque tout.

    Ce qu’ils se disent :

    « Tu lances une tendance SM ou bien ? ».

  • Le serre-tête

    Ce qu’on se dit :

    Alter ego du bandeau passé dans les cheveux, le serre-tête est la signature mode des filles les plus en vogue. Pour mettre en valeur notre visage, et couronner notre tête, le headband caracole en tête de liste de nos envies.

    Ce qu’ils se disent :

    « C’est fou à quel point un si petit accessoire peut attirer toute l’attention … », « T’as pensé à l’enlever complètement, juste pour voir ? ».

  • Le blazer oversized

    Ce qu’on se dit :
    Réhabilité par les grands noms de la mode, la blazer surtaillé s’impose chaque saison comme la pièce indispensable de la garde-robe.
    Ce qu’ils se disent :
    « C’est fou comme tu ressembles à ton grand-père là-dedans. », « Trop grand ! Je te vois même plus ! ».

  • Le jean déchiré

    Ce qu’on se dit :

    Pour apporter une touche rock à notre look et un brin de spontanéité, le jean faussement déchiré prend des airs rebelles qui nous plaisent.

    Ce qu’ils se disent :

    « T’as rejoins un groupe de punk ou comment ça se passe ? », « Mais il fallait me dire que ta boîte ne voulait pas t’augmenter !je t’aurais avancé un jean neuf. ».

  • Le gilet en maille

    Ce qu’on se dit :

    Au don d’ubiquité confirmé en été comme en hiver, le cardigan en maille est de toutes les sorties.

    Ce qu’ils se disent :

    « Sympa ton napperon ! ».  

  • Les ballerines

    Ce qu’on se dit : Au summum de la tendance des années 2000, les ballerines habillent encore les pieds de bon nombre d’entre nous, bien qu’on l’admette : elles ne sont pas franchement sexy. Mais qu’est-ce qu’elles sont confortables, quand même.

    Ce qu’ils se disent :

    « On dirait des chaussures d’ado prépubère. Retire-moi ça ou je fais grève ce soir. »

  • Le short cycliste

    Ce qu’on se dit :

    Pièce incontournable des années 80, le short cycliste regagne la course depuis son apparition au défilé Jacquemus printemps-été 2019.

    Ce qu’ils se disent :

    « Pas besoin pour faire du vélo d’appartement ! ».

  • La gavroche

    Ce qu’on se dit :

    Omniprésente, la gavroche est le couvre-chef que tout le monde s’arrache. Cette casquette irlandaise qui doit son nom au personnage du roman les Misérables de Victor Hugo, se réédite à l’infini. En laine, en velours côtelé, en maille, en tweed …

    Ce qu’ils se disent :

    « Dans sa boîte, ça rendait mieux que sur la tête, quand même. ».

  • Les derbies

    Ce qu’on se dit :

    Parfait compromis pour fouler le pavé direction le travail, comme pour aller danser jusqu’au bout de la nuit, les derbies assurent la garde de notre shoesing.  

    Ce qu’ils se disent : « Tu sors ? Tu comptes aller prendre du quatre-quarts chez ta grand-mère ? »

  • Les rangers militaires

    Ce qu’on se dit :

    Les bottines militaires font parties de ces accessoires qui promettent de doper une tenue. Portées avec une robe romantique, un bermuda, ou encore une jupe fendue, ces bottines de combat nous rendent vite accros.

    Ce qu’ils se disent :

    « Les escarpins juste à gauche dans ton dressing, c’est pas mieux ? ».

  • Les mocassins

    Ce qu’on se dit :

    Au charme fou, ces chaussures néo-bourgeoises s’associent avec toutes les pièces de notre garde-robe. Intemporels et témoins d’un confort extrême, les mocassins sont de mise été comme hiver.

    Ce qu’ils se disent :

    « Attends ! N’oublie pas la poubelle quand tu sors en chaussons ! »

  • Le manteau en fausse fourrure

    Ce qu’on se dit :

    Allié de taille quand on dénie s’extirper du lit, le manteau en fourrure synthétique est la pièce forte de notre dressing hivernal. En plus de réchauffer notre silhouette, ce manteau inspiré de la bourgeoisie des années 60, promet une allure couture en un rien de temps.

    Ce qu’ils se disent :

    « Tu pars chasser le gibier dans les Pyrénées ? », « Ça sent la bête morte par ici. ».

  • Les mules plates et à talons 

    Ce qu’on se dit :

    Symbole de féminité par excellence, les mules dopent notre vestiaire mode. Plates, elles promettent un confort paré à toute épreuve et s’acclimatent avec tous les vêtements de notre garde-robe. À talons, elles prennent du galon et galbent nos gambettes en allongeant notre silhouette.

    Ce qu’ils se disent : « Sympa tes souliers de l’Antiquité ! », « N’essaye pas la marche arrière, tu vas tomber ! »

  • Le bonnet

    Ce qu’on se dit :

    Été comme hiver, le bonnet apporte un supplément de style à une tenue. En laine, en maille côtelée, en tissu éponge ou en coton, tous les coups sont permis.

    Ce qu’ils se disent :

    « Je préfère encore ton poncho à cette serpillère. ».

  • Les chaussures compensées

    Ce qu’on se dit :

    Cantonnées sur les catwalks et arborées par les modeuses avérées, les chaussures à plateformes ont la cote. En plus de nous faire prendre de la hauteur, ces dernières nous font des gambettes fuselées.

    Ce qu’ils se disent :

    « C’est considéré comme des talons cette histoire ? ».

  • Le gros pull en laine

    Ce qu’on se dit :

    Récurrence hivernale, le pull en laine dope notre allure. Sur tous les fronts dès que le froid pointe le bout de son nez, le pull se porte en version oversized pour faire la différence.

    Ce qu’ils se disent :

    « T’as passé ton poncho sous la douche ou commence ça se passe ? ».

  • La jupe trapèze

    Ce qu’on se dit :

    Avec sa coupe proéminante et son tombé évasé, la jupe trapèze flatte nos enjambées estivales dès qu’on l’enfile.

    Ce qu’ils se disent :

    « Tu tournes pour La petite maison dans la Prairie ? »




  • Source link

    Afficher plus

    Articles similaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Bouton retour en haut de la page
    Fermer