Femme

masques et chaleur : les gestes à éviter


Avec les températures qui grimpent, le port du masque reste obligatoire mais devient plus contraignant. Quelles sont les erreurs à ne pas faire ?

  1. L’écarter du visage pour “faire de l’air” :

Il est tentant d’écarter son masque pour profiter d’un courant d’air frais, pour mieux respirer. Il est également tentant de le décaler sous le nez ou le menton. Or, ce geste ruine son efficacité protectrice. En effet, il ne faut pas toucher son masque car les mains et le toucher sont les premiers vecteurs du virus. Le fait de le décaler sous le nez ou le menton le rend également totalement inopérant, d’autant plus que la muqueuse nasale est très sensible à la contamination.
Astuce : l’Assurance Maladie recommande de respirer par le nez, ce qui génère moins de chaleur et d’humidité.
À ne pas oublier : changez le masque lorsqu’il est mouillé par la transpiration ou par l’humidité de la respiration. Pensez à en avoir plusieurs sur vous !

  1. Le mouiller :

Comme évoqué plus haut, il faut changer son masque lorsqu’il est mouillé. Il est donc complètement déconseillé de mouiller son masque en tissu pour apporter de la fraîcheur. Pourquoi cela ? Un tissu mouillé ne permet pas de bien respirer. De plus, l’organisme de certification des masques, l’AFNOR explique que les tissus mouillés filtrent moins bien les gouttelettes contaminantes. En effet, celles ci sont stoppées par l’électricité statique des fibres du tissu ; or elle disparaît lorsque le masque est mouillé.
Pour le masque en papier, le mouiller va tout simplement le casser !

  1. Le porter trop longtemps

D’abord, il faut le changer toutes les quatres heures, selon les recommandations du Ministère de la Santé. D’autre part, lorsque vous le pouvez, c’est à dire lorsque vous êtes chez vous ou lorsque vous êtes en extérieur en appliquant les autres gestes barrières, évitez de le porter trop longtemps. Avec la chaleur et l’humidité, le port du masque prolongé peut entraîner de l’eczéma, de l’acné ou une rosacée. Pour éviter ces désagréments, le port du masque en coton clair est préférable.

Quel masque est le meilleur lorsqu’il fait chaud ?

Lors des fortes chaleurs, les masques chirurgicaux en papier seront plus légers et faciles à porter dans les transports par exemple. Lorsque vous privilégiez le tissu, préférez le coton de couleur claire, car cette matière légère retiendra moins la chaleur. De plus, le masque est un complément du lavage fréquent des mains et de la distanciation physique. Lavez votre masque en tissu à 60° pendant trente minutes après chaque utilisation.

Vidéo par Clara Poudevigne


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page